Episodes 81 à 90

Furax 9ème sérieDans les épisodes qui vont suivre, nous allons nous retrouver dans l'espace. Tout doit se jouer sur le satellite "la soupière volante"
81 - La maharané Pauline IV arrive à Orly
82 - La fusée en construction pour rejoindre la Soupière volante
83 - Des signaux en morse en provenance du satellite, la fusée retrouvée
84 - La fusée décolle rejoindre la Soupière volante


 

épisode 84 - la fusée décolle pour rejoindre la Soupière volante

Nos amis se présentent au professeur Borné-Buté chef de l’équipe des savants de l’Unesco qui restent à distance de la fusée car ils ont la trouille des Martiens susceptibles d’y être à bord. Saint-Lazare en profite pour leur faire croire qu’il y a aussi surement des radiations dangereuses. Mais avec son équipe, ils sont prêts, au péril de leur vie et pour l’intérêt de la science, de rencontrer les extra-terrestres. Les savants de l’Unesco les laissent donc se rendre à la fusée.
Pauline : « 
L’instinct de conservation et la lâcheté humaine sont à la base de bien des réussite ! En voici une preuve. »
Saint-Lazare qui avait une clef ouvre la porte d’accès à l’astronef. Ils y trouvent Mortimer et Jejeeboy qu’ils déguisent en Martiens avec entre autre des boites de conserve et pots de confiture. Ils doivent retourner vers les savants pour récupérer le laplaxmol. Ceux-ci toujours peu rassurés mordent encore à l’hameçon des explications du professeur et font porter par Michelin les caisses du professeur Saint-Lazare pour les déposer dans les soutes.
Pour ne pas changer, Mortimer qui ne sait pas tenir sa langue se présente comme un faux martien. Il en résulte une course-poursuite entre nos amis et les savants de l’Unesco. L’équipe de Saint-Lazare pénètre dans la fusée, verrouille les accès et décolle, non sans avoir au préalable aspergé les savants d’un gaz à base de champignons hallucinogènes qui provoque des troubles du langage. Ainsi, quand Borné-Buté arrive à Paris pour faire son rapport à la Direction, il tient des propos incohérents quand le directeur lui demande pourquoi il ne croit plus que la fusée vient de Mars.
Borné-Buté : « 
D’abord nous sommes en mai, et c’est parce que le Martien est, comme son compagnon, un faux Martien. Ils étaient déguisés en vrais Martiens avec des boites de conserve et des pots de confiture. De plus le faux Martien m’a tout de même dit ce qu’il y avait de vrai dans cette histoire de faux. »
Directeur : « 
Et la fusée ? »
Borné-Buté : « 
Ah ben, elle est repartie n’est-ce pas ! Il faut que je vous explique, monsieur le directeur, que le faux Martien qui avait un pot de confiture… »
Directeur : « 
Une seconde professeur ! Allo ! L’infirmerie spéciale ? Envoyez-moi tout de suite deux infirmiers…oui…et faites vite ! »

Pendant ce temps-là, quelque part entre la Terre et le ciel, dans la fusée…
Pauline : « 
Tout va bien professeur Saint-Lazare ? »
Saint-Lazare : « 
Tout va bien votre Sérénité ! »

GONG !
22 octobre 2021.

épisode 83 - des signaux en provenance du satellite, la fusée perdue retrouvée

Saint-Lazare : « Allons chez mon ami Timeo Danaos, rue Mouffetard. C'est un homme astucieux qui a installé dans sa cave un observatoire clandestin que fréquente les astronomes dissidents. Nous pourrons observer sans être observés. »
Nos amis s'y rendent; Timeo leur apprend qu'il n'a rien vu dans le ciel, pas de trace de la fusée disparue, rien que la Soupière volante. Mademoiselle Fiotte, la secrétaire leur annonce que le télescope clandestin est braqué sur la Soupière volante qui émet un point lumineux clignotant.
Mlle Fiotte  «
C'est un message en morse et je l'ai déchiffré ! » 
Tous : «
Qu'est-ce que ça dit ? »
Mlle Fiotte : «
Noël !! »
Pauline «
Il faut trouver la solution de cette énigme interplanétaire. »
Euthymènes : «
Épluchons les paroles des chansons de Noël. » Ils analysent, mais ça ne donne rien.
White s'adressant à la secrétaire : «
Vous êtes certaine d'avoir bien traduit ? »
Mlle Fiotte : «
Oui, j'ai traduit de l'anglais en français car les signaux disaient Christmas ! » 
Tous «
Professeur Christmas ! »
White  «
Mademoiselle Fiotte, convoquez tout le monde à l'ambassade de Sama-Koutra. » 
Une fois ensemble, Black et Euthymènes pensent que Mery Christmas signale sa présence sur le satellite artificiel et Saint-Lazare  suggère que cela signifie qu'il doit être maître de la situation et qu'il a dû doubler Furax sans que celui-ci s'en doute.
Pauline : «
C'est bien joli tout ça, mais comment faire pour répondre aux signaux ? »
À ce moment, Socrate qui s'était absenté revient avec le journal du jour qui signale la chute d'un engin mystérieux à proximité du Pôle Nord, à mi-distance entre la terre de Grand et l'île de la Solitude, c'est à dire dans le Frigoland et nos amis reconnaissent sur la photo du quotidien, la fusée. Ils partent donc pour rejoindre Port-Gervais la capitale où ils rencontrent M. Pflickmosh le directeur de la Banquise Nationale pour le Commerce et l'Industrie. Celui-ci les informe que le point de chute de l'engin se trouve au lieu-dit le Trou du Phoque. Il met à leur disposition des traineaux, des attelages et de la monnaie eskimo. Il convoque un guide pour les accompagner. Il se présente :
«
Je m'appelle Michelin, le guide Michelin  Je suis un Lapon natif d'Avignon et on me surnomme, le Lapon d'Avignon ; voici mon copain Shnouf de la tribu des Pabières, c'est un Lapon Babières. »
Après quelques heures d'un voyage sur la banquise, ils arrivent au Trou du Phoque où un campement est installé à proximité de la fusée du Professeur Saint-Lazare.

GONG !
13 octobre 2021

épisode 82 - La fusée en construction, des humains sur la Soupière volante ?

Le livreur arrive à l’ambassade de Sama-Koutra avec trois caisses contenant l’or et les pierreries pour un poids de 318.5 kilos. Dans une 4e se trouve Tumlatum, le chef de la police qui convoyait le trésor.
Mlle Fiotte la secrétaire de Saint Lazare répartit les objets et matériaux que chacune et chacun se procure. Les travaux peuvent commencer.
Ils reçoivent la visite d’Anatole Biscon-Bouzigue qui vient de récupérer ses mines à Détéré avec le départ de Furax. Hélas celui-ci a aussi emporté tout le laplaxsmol et Anatole perd la raison.
À Puteaux, les travaux avancent rapidement et tout serait parfait si Mortimer l’incorrigible, n’avait pas tenté d’informer Furax. Nos amis condamnent donc Mortimer à apprendre tous les noms du bottin sous la surveillance de Jejeeboy.
C’est alors que Black reçoit un appel téléphonique de Meudon où les observateurs de l’observatoire déclarent :
 
« Surveillant la Soupière volante, nous avons décelé la présence d’humains sur le satellite. » White demande au professeur ce qu’il en pense. 

Saint-Lazare : « Il est possible que la présence des barbus constitue une source permanente de matière première. C’est le signe qu’il y a urgence pour que nous agissions. »
Pauline : « Quand la fusée pourrait-elle partir ? »
Saint-Lazare : « Demain votre sérénité ! » Il rajoute qu’ils doivent toutes et tous prendre place à bord de la fusée sauf Mortimer surveillé par Jejeeboy. Le départ est prévu à quatre heure quatorze exactement.
Socrate dit qu’il vient de recevoir une carte-postale de Tegucigalpa, capitale du Honduras. Elle émane de Fred Transport qui précise :

« Je tiens la bonne piste. Je suivrai Furax jusqu’au bout de la Terre et même au-delà. Je vous tiendrai au courant. »

À quatre heure douze voici toute l’équipe qui se dirige vers le hangar où ils voient de la lumière. Ils constatent que Jejeeboy et Mortimer les attendent dans la fusée pour leur souhaiter bon voyage. Malheureusement une fausse manœuvre de Mortimer, déclenche la mise en route des moteurs de l’engin spatial.
Saint-Lazare :
« Miséricorde ! »
Black :
« Oh la vache ! »
White : 
« Ciel, ils décollent et partent avec la fusée. »

Gong ! 
30 septembre 2021

épisode 81 - La maharané Pauline IV arrive à Orly

Le professeur Saint-Lazare précise que Merry Christmas travaillait à partir du barbitrate de carbone en suspension dans les barbes, puis il conduit les policiers à son observatoire où ils peuvent remarquer que pour l’instant la soupière volante est inhabitée.
« 
Je pourrais construire une fusée pour que l’on s’y rende, mais le coût est exorbitant 3 652 315 francs. »
Black et White rencontrent Le-Hihan responsable de la chambre syndicale de la salade, mais essuient un refus de leur demande de subvention. Ils rejoignent Socrate et Euthymènes au bar de La pèlerine roulée en face de la préfecture. Euthymènes qui est rentré à Paris avec Jejeeboy leur annonce que Fred s’est fait expédier dans une caisse au Honduras
« 
Accompagnez-moi à Orly accueillir mon épouse la maharané Pauline IV. »
À son arrivée, ils partent tous chez Saint-Lazare à Barbizon et apprennent à Pauline que Furax est à l’origine de l’envoi dans l’espace de la soupière volante. Elle déclare :
« 
Sama-Koutra et toute sa puissance, sa souveraine et ses richesses sont à votre disposition pour poursuivre la lutte. »

Socrate précise que tout d’abord, il faut exiger du gouvernement français la création d’une ambassade de Sama-Koutra. Ils obtiennent un terrain et un baraquement à Puteaux. Pour donner le change, ils construisent une boutique dont ils confient la direction à Mortimer, supervisé par Jejeboy et Euthymènes. Ils sont chargés de vendre des ustensiles se rapportant à la salade, et surtout de dissuader  les clients d’acheter les articles, arguant que rien n’est encore finalisé. C’est ce que fait Mortimer avec une cliente qui s’en va, avec en guise d’au-revoir, un
«
 Mangez de la salade ».
Pendant ce temps, Euthymènes fait un bref résumé de leurs aventures à son épouse qui décide d’une subvention.
Pauline : « 
Je dois me faire peser pour que mon pays me fasse parvenir mon poids en or et pierreries. »
Euthymènes, Jejeeboy, les détectives et Socrate la conduisent à la pharmacie de Palaiseau au coin de la rue. Arrivés chez le pharmacien, ils l’affublent d’un sac à dos contenant des billes de plomb.
Socrate : « 
Pharmacien faites votre office, pesez sa Sérénité. »
Elle monte sur la balance et celui-ci déclare : « 
318,5 kilos ! »
Pauline : « 
318,5 kilos ! Zut, il va falloir que je suive un régime ! »

GONG !

19 septembre 2021