Malheur aux barbus

Signé Furax

Le feuilleton fut créé pendant l’été 1951 par Pierre Dac et Francis Blanche réunis dans la maison de vacances que ce dernier possédait à Èze dans l’arrière-pays niçois. Francis Blanche, grand amateur de roman populaire, a l'idée de réaliser pour la radio « du Fantômas à la sauce loufoque », le loufoque étant cette forme d'humour pratiquée par Pierre Dac (auto-proclamé « roi des loufoques ») et diffusée dans sa revue l'Os à Moelle. L'idée du nom de Furax viendrait de Dac.

Malheur aux barbusDe cette collaboration, naquit Malheur aux barbus diffusé dès la rentrée suivante sur les ondes de la RTF. À l'origine, c’est Serge Reggiani, alors au faîte de sa gloire, qui fut pressenti pour prêter sa voix à Furax mais, l'acteur étant trop pris ou trop cher, son rôle fut finalement confié au jeune Jean-Marie Amato.

Le feuilleton s'acheva en juin 1952 et n'a pas été renouvelé par les responsables de la chaîne.

 

Cependant, quatre ans plus tard en 1956, Pierre Dac et Francis Blanche sont contactés par Lucien Morisse, directeur artistique d’Europe no 1, station créée en 1955 et dirigée par Louis Merlin. Lucien Morisse leur propose de créer un feuilleton pour la rentrée. C'est ainsi qu'est conçu un nouveau feuilleton reprenant les personnages principaux de Malheur aux barbus, sous le nom générique de Signé Furax. Quelques modifications sont apportées aux personnages : ainsi, le professeur Merry Christmas devient professeur Hardy-Petit, le journaliste Fred Transport disparaît, cédant sa place à l’électronicien Théo Courant dans le cœur de Carole, la fille du professeur.

Ce fut aussi une entreprise familiale pour Francis Blanche, où apparaissent son père Louis Blanche (le professeur Hardy-Petit), son épouse Édith Fontaine (Carole Hardy-Petit et Justine Fiotte), son beau-frère Claude Grégory, sévère directeur littéraire à la ville comme « conseiller criminel » de certaines productions. De même son fils Jean-Marie Blanche apparait dans de nombreux épisodes.

 

Synopsis du feuilleton diffusé sur la chaîne parisienne en 213 épisodes, du 15 octobre 1951 au 28 juin 1952.

Les détectives Black and White, le commissaire Socrate et son adjoint l’inspecteur Euthymènes, le reporter Fred Transport et sa fiancé Carole Christmas se lancent à la poursuite d’un redoutable génie du mal, l’infâme Furax ! Leurs aventures les mèneront en Espagne, dans l’état hindou du Sama-Koutra, aux Etats-Unis, au Mexique, dans l’espace, dans le temps…

La France entière a ri en écoutant les voix entre autres de : Pierre Dac, Francis Blanche, Jean Poiret, Pauline Carton, Maurice Biraud, Roger Pierre, Jean-Marc Thibault ou encore un jeune fantaisiste nommé Raymond Devos.

Ajouter un commentaire