Greenland

Le dernier refuge

Une comète est sur le point de s’écraser sur la Terre et de provoquer un cataclysme sans précédent. John Garrity décide de se lancer dans un périlleux voyage avec son ex-épouse Allison et leur fils Nathan pour rejoindre le dernier refuge sur Terre à l’abri du désastre. Alors que l’urgence devient absolue et que les catastrophes s’enchainent de façon effrénée, les Garrity vont être témoin du meilleur comme du pire de la part d’une humanité paniquée au milieu de ce chaos.

Affiche Greenland le dernier refugeRic Roman Waugh nous propose un film catastrophe certes, mais avec une certaine forme de modestie bienvenue ce qui nous change des quantités de sauveurs d’apocalypse. La presque fin du monde, oui, mais de manière intimiste, une aventure simple, carrée, emballée avec efficacité, à défaut de grande inventivité ou folie. Le scénario privilégie la psychologie des personnages et pas seulement les premiers rôles, en auscultant leurs réactions en situation de crise de façon réaliste.

On nous montre Morena Baccarin qui incarne la mère qui n’est ni potiche, ni ultra-féministe à la mode, juste une femme sensée qui a son lot de péripéties et de moments forts, tout comme son partenaire masculin, le père, joué avec sobriété par Gérard Butler, crédible et juste ; leurs rôles sont harmonieusement partagés, c'est vraiment équitable. Et ça c'est bien car d’ordinaire, les partenaires féminines de Butler sont plutôt effacées !

De beaux effets spéciaux sans excès et une belle histoire humaine où il y a des opportunistes, violents et méchants, mais en point fort, pas mal de solidarité et d’entraide entre les gens. Le seul point faible est le jeune garçon qui reste fade et aurait mérité d’être moins passif, dommage !

La bande-son par contre est très réussie et accompagne l'émotion et l'angoisse sans en faire des tonnes. Il y avait dans la salle des parents et des enfants jeunes qui ne m’ont pas paru traumatisés sans doute par ce côté famille unie dans l’adversité qui est largement mis en valeur plutôt que des effets spéciaux surabondants et l’absence de brutalité excessive.

Ce n’est pas le blockbuster classique ni un chef d’œuvre. Un divertissement agréable qui fait du bien en ce moment difficile que nous traversons.

Opinion des gens :
Presse (14 tittres) - 71% de positif dont 15% de 4/5 et en négatif 29% de passable. Pas de mauvais.
Spectateurs (35 critiques) - 62% de positif dont 15% de 5/5 et 40% de 4/5 et en négatif 15% de passable et 23% de mauvais.
N
otation (172 personnes) - 40% ont adoré, 45% ont aimé et 25% ont été déçus (sans doute parce que le film est plus intimiste et familial que catastrophique). 

Nationalité : Américain. Genre : science-fiction - action

07 août 2020

Ajouter un commentaire