Une mère incroyable

drame de Franco Lolli

À Bogota, Silvia, mère célibataire et avocate, est mise en cause dans un scandale de corruption. À ses difficultés professionnelles s'ajoute une angoisse plus profonde. Leticia, sa mère, est gravement malade. Tandis qu'elle doit se confronter à son inéluctable disparition, Silvia se lance dans une histoire d'amour, la première depuis des années.

Affiche une mere incroyableLe cinéaste colombien, Franco Lolli nous propose un récit de filiation où la famille se construit autant qu’elle se subit, L’action se situe dans une Colombie plutôt bourgeoise, une Colombie sans violence, sans fusillade, sans misère mais pas à l’abri des problèmes.

Ce film doit beaucoup à ses deux interprètes principales qui ne sont pas des actrices professionnelles, Carolina Sanin, qui est écrivaine et féministe réputée dans son pays, tient le rôle de Silvia ; elle se montre captivante, déterminée, calme et pudique face à Leticia Gomez en matriarche au bout du chemin qui joue la mère de Sivia et est par ailleurs la mère du cinéaste ; elle est tout aussi pugnace et non dénuée d’humour dans la relation conflictuelle qu’elle entretient avec sa fille en étant ponctuée d’instants d’amour bienvenus.

Via une trame narrative parfaitement ficelée nous explorons les thématiques du deuil, de la maternité, de l’héritage, de la transmission et finalement toute la complexité des relations humaines. Le fils de Silvia, Antonio, est le rayon de soleil de ce récit où les évènements sombres obscurcissent l’horizon.

Et puis, en plein marasme, une douce romance se dessine ; celle-ci nous apporte une bouffée de romantisme dont nous avions besoin, Vladimir Duran (qui est bien un acteur) le soupirant, compose un personnage plein de charisme et les dialogues ciselés, pimentés d’une pointe d’humour apportent la profondeur et l'énergie qui réchauffent le scénario.

Tout ceci nous donne un message pudique sur l’importance de la famille et le désir de transmission. Le film nous montre comment des femmes ordinaires peuvent se comporter face à des situations extraordinaires.

Opinion des gens :
Presse (15 titres) – 100% de positif dont 45% de 4/5.
Spectateurs et notation, non significatifs avec seulement 5 critiques.

Nous sommes avec un film distribué à Lyon dans une seule salle malgré les critiques positives des professionnels. Je précise que le réalisateur a fait ses études de cinéma en France (promotion 2007) au sein de la FEMIS de Paris, département réalisation et que son premier long métrage avait lui-aussi été présenté à Cannes en2013 à l’ouverture de la semaine de la critique. Il a aussi été très influencé par le cinéma de Pialat.

Nationalité : Colombien, Français. Genre : Drame, famille.

21 février 2020

 

Ajouter un commentaire