L'art du mensonge

Suspense de Bill Condon

Escroc professionnel, Roy Courtnay a déjà en vue sa prochaine cible : Betty McLeish, récemment devenue veuve, dont la fortune s'élève à des millions de dollars. Dès la première rencontre entre Roy et Betty, l'arnaqueur commence par faire son numéro bien rodé de manipulateur et la veuve, visiblement séduite, semble facile à duper. Mais cette fois, ce qui avait l'air d'une simple arnaque prend l'allure d'un jeu du chat et de la souris aux enjeux de grande ampleur. Tandis que Roy et Betty découvrent des supercheries bien plus insidieuses, les voilà qui plongent dans un monde de dangers, de complots et de trahisons.

Affiche - Art du mensongeBill Condon nous propose un long-métrage très honnêtement réalisé, filmé de façon très académique, accompagné d’une musique qui n’appuie pas trop les effets dans les moments de suspense.

Le film n’a contre toute attente rien d’ennuyeux ou de poussif, tant ce duo très classe et très british, nous réserve des surprises de taille, en donnant à ce thriller sur fond d’arnaque, une ambiance mêlée d’élégance, de retenue et de raffinement, tout au moins en apparence. Les deux protagonistes vont devenir parfaitement épatants à suivre dans leur relation vraiment peu ordinaire... Tout s’enchaîne avec une logique implacable dont on suit le déroulement très tranquillement, sous couvert d’explications limpides et dont l’envers du décor, nous semble édifiant et effrayant.

Le fringant octogénaire, Roy Courtnay, plus que malicieux est incarné magistralement par Ian McKellen dans cette arnaque très sérieuse sur le fond, avec de l’humour en demi-teinte. Tout semble flotter un peu comme le ferait le parfum d’Helen Mirren que l’on devine lorsqu’elle se déplace, royale dans ses toilettes impeccables !

Une petite surprise bien agréable avec cet étonnant couple Betty et Roy, que l’on ne quitte pas un instant, et dont la performance à l’écran est plus que surprenante et revigorante.

Un film à contre-courant attractif, à l’intrigue originale et à la fin inattendue.

Opinion des gens :
Presse (15 titres) – 60% de positif dont 13% de 4/5 et en négatif 27% de passable et 13% de mauvais.
Spectateurs (50 critiques) – 78% de positif dont 12% de 5/5 et 26% de 4/5 et en négatif 16% de passable et 6% de mauvais.
Notation (280 personnes) 80% ont aimé le film.

Le public est plus anglophile que les critiques.

Nationalité : Américain, Canadien, acteurs britanniques. Genre : Drame, suspense.

05 janvier 2020

Ajouter un commentaire