les envoutés

drame de Pascal Bonitzer

Pour le “récit du mois”, Coline, pigiste pour un magazine féminin, est envoyée au fin fond des Pyrénées interviewer Simon, un artiste un peu sauvage qui aurait vu lui apparaître le fantôme de sa mère à l’instant de la mort de celle-ci... Interview qu’elle est d’autant plus curieuse de faire que sa voisine la belle Azar prétend, elle, avoir vu le fantôme de son père ! Simon, au cours de la nuit de leur rencontre, tente de séduire Coline, qui lui résiste mais tombe amoureuse…

Affiche les EnvoutésCe film nous permet de voir enfin Sara Giraudeau dans un premier rôle. Excellente comédienne dont le physique atypique et la voix enfantine ne nuisent pas à sa qualité de jeu. Elle sait utiliser son visage qui figure parmi les plus expressifs. La grâce boudeuse, la fragilité butée qu’elle affiche fait merveille dans le rôle de Coline, dont on se demandera jusqu’au bout du film si elle a basculé dans la folie ou pas.

En jeune-femme introvertie et réservée, dont le questionnement intérieur la perturbe plus qu’autre chose, elle est de plus en plus convaincante et prenante.
Nicolas Duvauchelle est quant à lui, un personnage ermite et artiste, vivant dans sa montagne profonde aux paysages de brume magnifiques. Un homme qui apparaît finalement comme un être cartésien dont nous ne parvenons pas à cerner s’il est sincère ou manipulateur.

Pascal Bonitzer le réalisateur coscénariste instille une atmosphère délicieusement trouble à ce drame sentimental où tout n’est que croyance et illusion mais qui est perturbant et nous laisse indécis.
Sommes-nous dans une histoire de paranormal ou dans un drame sentimental ?

Certains diront que les paysages magnifiques dans les montagnes sauvent ce film. Je reste dubitatif. Le paradoxe est que les critiques positives ou négatives reconnaissent toutes la qualité du duo de comédien(ne)s avec un plus pour l’actrice.

Dommage, car nous aurions aimé que le côté fantastique soit plus exploré dans cette histoire de fantômes sans fantômes. Un film d’auteur jugé trop superficiel mais qui reste intéressant et plaira à ceux qui suivent la carrière de Sara Giraudeau.

Opinion des gens :
Presse (24 titres) – 71% de positif dont 30% de 4/5 et en négatif 25% de passable et 4% de mauvais.
Spectateurs (21 critiques) – 45% de positif dont 5% de 5/5 et 10% de  4/5 et en négatif 34% de passable et 21% de mauvais.
Notation (105 personnes) – 54% ont aimé ce film.

Nationalité : Français. Genre : Drame sentimental et… paranormal.

15 décembre 2019

Ajouter un commentaire