Dan Cooper et les parachutes

1971 un détournement d’avion

D. B. Cooper est aussi connu sous le nom de Dan Cooper. C'est un pseudonyme utilisé par un pirate de l’air qui, après avoir reçu une rançon de 200 000 USD, sauta en parachute de l’arrière d’un Boeing 727 alors qu’il volait au-dessus de la région du Nord-Ouest Pacifique des États-Unis.

À 16 h 35, le 24 novembre 1971, la veille de Thanksgiving, un homme voyageant sous le nom de Dan Cooper prit place à bord du vol 305, qui décolla de l’aéroport international de Portland, Oregon. Lorsqu’il prit place à bord de l’avion, celui-ci comprenait seulement six membres d’équipage et trente-six passagers. Il portait un imperméable noir, des mocassins, un costume d’affaires foncé, une chemise blanche parfaitement repassée, une fine cravate noire et une épingle de cravate nacrée. Il portait également des lunettes de soleil.

D.B Cooper250 kilomètres séparant Portland de la ville destination de Seattle, près de Washington le vol ne devait durer que quelques dizaines de minutes. L’avion était à peine dans les airs, qu’il appela l’hôtesse de l'air, Florence Schaffner, pour commander une boisson. Après l’avoir payée, il lui tendit une enveloppe dans laquelle se trouvait une note qui disait, « J’ai une bombe dans ma mallette. Je m’en servirai si nécessaire. Vous êtes détournés ».

Le pilote, William Scott, contacta le contrôle du trafic aérien à Seattle-Tacoma, et on lui ordonna de coopérer avec le pirate de l’air. Scott demanda à Florence Schaffner de retourner s’asseoir près de Dan Cooper, qui entrebâilla sa mallette un instant, suffisamment longtemps pour permettre à Schaffner d’apercevoir des cylindres rouges et des câbles électriques. Il lui ordonna de dire au pilote de ne pas atterrir avant que l’argent (200 000 USD), un camion de carburant et les parachutes ne soient prêts à Seattle-Tacoma). Elle retourna au cockpit pour transmettre les instructions de Cooper.

Et l’avion tourna en vol circulaire deux heures avant d’atterrir à 17 h 45. Il relâcha tous les passagers en échange des 200 000 USD (en coupures de 20 USD) et les quatre parachutes supposés être pour les quatre personnes restantes à bord de l'avion (le pilote, le copilote, une hôtesse de l’air et lui-même). Il est possible que cela ait été une manière pour Dan Cooper d’être sûr qu’aucun des parachutes qui lui étaient remis n'était piégé.
Le plein de carburant étant fait, à 19 h 45, il intima à l'équipage de reprendre les airs, leur ordonnant de voler vers Mexico à une altitude relativement basse, environ 10 000 pieds [3 000 m] et à une vitesse faible (150 nœuds soit env. 280 km/h) avec les trains d’atterrissage sortis et 15 degrés de volets. À un moment du vol, il sauta de l’escalier arrière de l’avion avec l'argent et les parachutes.

Le FBI supposa que son plongeon eut lieu vers 20 h 11 au-dessus du sud-ouest de l’État de Washington, car à ce moment l'équipage perçut une très légère modification du centrage de l'appareil. À cause de la mauvaise visibilité, son plongeon ne fut pas remarqué par les deux avions de chasse qui pourchassaient l’avion de ligne. 
Des spécialistes supposent qu'il a atterri au sud-est de la ville d'Ariel au bord du Lake Merwin, 48 km au nord de Portland. Aucune preuve concluante n’a permis de déterminer l’endroit où se trouve Cooper, et plusieurs théories se disputent l’explication de ce qui s’est passé après son saut.

Les seuls indices qui ont été trouvés dans l’affaire sont ambigus notamment les témoignages et suspects potentiels et le 13 février 1980, 5 800 USD (en coupures de 20 USD) de la rançon furent trouvés par une famille qui pique-niquait à 8 km au nord-ouest de Vancouver (Washington) sur les rives du fleuve Columbia. On a su que les coupures provenaient de la rançon remise à Cooper, car les numéros de série des billets correspondaient à ceux enregistrés par les autorités, dans le but de le traquer et de l’appréhender dans l’éventualité où il aurait cherché à les dépenser ou les déposer.

La nature de la fuite de Cooper et l’incertitude sur ce qui lui est arrivé continuent à intriguer l’opinion publique. Reportages, films, séries télé, livres ont  traités de cette affaire.
Le 12 juillet 2016, 44 ans après le début de l'enquête, le FBI abandonne officiellement les suites de l'enquête après avoir exploré toutes les pistes crédibles,
sans succès.

14 août 2020

Ajouter un commentaire