Le Chat au miroir

L'effet domino !!!

L'Homme

Y'a toujours des mistons qui se la pètent grave 
À vouloir t’expliquer ce que jamais t’entraves.
Un exemple entre mille, ta tartine de confiote
Qui te glisse des pognes sur un coup de tremblote,

Elle s’abouse par terre… du coté de la confiote !
Elle cochonne la cuisine et c’est vraiment la chiotte 

T’as plus qu’à nettoyer, passer la patte mouille
Et c’est là que pour toi commencent tes embrouilles. 

Car tu gicles au bureau. Tu te pointes en retard
Devant ton chefaillon qui comme un vieux ringard, 

Te menace de sanction. Tu l’envoies sur les roses.
Il va s'plaindre au dirlo et là c’est l’overdose,

T’es foutu à la lourde, tu t’retrouves au chomdu.
Ta bergère te largue, ton loyer tu carmes plus.
Tu te retrouves clodo tout ça parce qu’au p’tit déj
La confiote sur le carrelage a fait boule de neige.

Depuis nos sociologues perdus en conjectures
Sur la courbe du chômage, accusent la confiture.
Une commission d’experts, ingénieurs, techniciens
Fut nommée pour plancher sur la tranche de pain

Et j’te fiche mon billet qu’avec tous ces loustics
On va bouffer bientôt de la confiote en plastique.

De cette première histoire, on voit que les humains
Font prendre la mayonnaise au plus petit pépin

Cliquez sur l'image à droite pour mieux la visionner
photo-montage de Fabulgone

 

 

Le Chat

Voyons donc maintenant si nos amis les bêtes,
En face d’un mystère, s’en font une prise de tête.

Un greffier au matin reluquant un miroir,
S’approcha  de l’objet et là, il crut y voir,
L’arrivée d’un intrus devant son territoire.
D’un coup de patte griffue, il voulut le chasser
Et c’est contre la glace alors qu’il s’est viandé.

Il gicla par derrière, par-dessus, par-dessous,
Mais ne bigla que dalle, pas la queue d’un minou.
Par chance notre greffier n’était pas un blaireau.
Il retourna chasser quelques gras souriceaux 
Abandonnant la glace qui venait de l’gonfler
Méprisant ce mystère qu’il n’avait pu piger.

Ne te prends pas le gadin, joue plutôt carpe diem !
La vie est plus marrante si t’en chasses les dilemmes.

Le Chat au miroir

Ajouter un commentaire