Pandore

Où Florian reprend la création de la femme. Dans la mythologie Pandore fut créée par Jupiter le salopiaud pour affaiblir l’homme qui se gonflait les bretelles et cherchait à égaler les dieux.
Pandore et VénusPandore façonnée dans la glaise par Héphaïstos fut donc envoyée sur terre avec une jarre, la fameuse boite de Pandore, qui contenait tous ses attributs pour anéantir l’humanité.
De là à dire que la femme est porteuse de tous les maux comme pour Ève, il n’y a qu’un pas qui a vite été franchi et perdure encore dans l’esprit des machistes.

Vous trouverez à droite, le montage de l'image que j'ai imaginé et qui est constituée de plusieurs éléments de tableaux. Pour l'image de la fable de Florian, je n'en ai trouvé aucune concernant celle-ci, alors je vous ai mis à la suite de la version de Florian, une image qui me semble la plus proche de la mythologie.

Version de Florian

Quand Pandore eut reçu la vie, 
Chaque dieu de ses dons s’empressa de l’orner.
Vénus, malgré sa jalousie, 
Détacha sa ceinture et vint la lui donner.
Jupiter, admirant cette jeune merveille,
Craignit pour les humains ses attraits enchanteurs.
Vénus rit de sa crainte, et lui dit à l’oreille :
Elle blessera bien des cœurs ;
Mais j'ai caché dans ma ceinture
Les caprices pour affaiblir
Le mal que fera sa blessure,
Et les faveurs pour en guérir.

Pandore et la jarre

Version de Fabulgone

Quand la belle Pandore se pointa momignarde,
Chaque dieu se rendit au chevet de la mouflarde.
Se fendit d’un cadeau l’affublant de mille dons,
Beauté, grâce et ruse, pour jouer sous l’édredon. 

Sa mission consistait à draguer les bonshommes,
Pour mieux les affaiblir, les faire baver en somme,
Car depuis qu’Prométhée leur a offert le feu,
Ils roulent des mécaniques, se prennent pour des Dieux.

Vénus dans le berceau mit sa ceinture magique
Qui possède le charme, le pouvoir érotique.
Jupiter prit de remords questionna la donzelle :
Je crains que la mariée ne soit un peu trop belle,
Le bouchon n’est-il pas poussé un peu trop loin,
Que va-t-il donc rester de ces pauvres humains ?

Vénus se poila : Cailles-toi pas le raisin gros lapin,
Si ma ceinture possède les attraits féminins,
J’y ai mis en loucedé, caprice, curiosité,
Migraine et bouderie, l’art de téléphoner...

C’est par cet artifice que Vénus a permis
À l’homme d’aimer la femme avec un brin de folie
Sans en être détruit pour qu’il puisse dire en somme
Comme Aragon : La femme est l’avenir de l’homme !

Ajouter un commentaire