Episode 16

L'arnaque des deux punaises

Les apôtres devaient s’écarquiller les yeux en regardant Jésus
quand il ridiculisait les scaphandriers en marchant sur l’eau

San-Antonio – Tango chinetoque

En loucedé, les deux cruches connivencèrent sur la mise au point d’une salopioterie. Ursule dégoisa :
" Il ne reste plus que demain, avant qu’elle ne rejoigne l’autre enflure. On va se la jouer sympatoche toute la journée et le soir, quand elle va vaguàlâmiser comme quoi il faut qu’elle rejoigne monstrosse au château, on pisse des calots, on s’arrache trois faux-tifs, on trépigne, on brame au charron. La gourdasse va se laisser berlurer et elle restera à la casbah du vieux. L’autre marlou va se foutre en pétard et quand elle rallègera à la bourre, il la trucidera et se la boulottera au souper. Après, on récupèrera sa malle à fringues et sa part de fric et on pourra se refaire une santé en se payant quelques gigolpinces ".

Ce matin-là, mettant leur plan à exécution, les deux malotruses  mielleusèrent, minaudèrent, complimentèrent leur frangine sur sa fraîcheur persavon, et l’élégance de ses fringues. Elles meaculpabilisèrent sur leur méchanceté, leur attitude désinvolte et hautaine et fauxderchisèrent sur leurs intentions de s’amender.

La minette, qu’était pas branchée cep de vigne du côté du bulbe (j’aime bien cette métaphore pour signifier qu’elle n’a pas l’esprit tordu et pervers), marcha dans la combine, comme le citadin marchant sur un trottoir sans zieuter où il met les pieds pour finir par viander sa godasse sur un étron canin, (amis de la poésie, bonjour !). Elle complimenta Ursule et Gertrude de leur sage décision, lesquelles bichèrent comme deux vieux poux en rifougnant et se jetant des œillades complices.

1899 Panhard LevassorC’était jour des soldes, alors elles empruntèrent la Panhard Levassor du paternel et se rendirent à la ville de Montanbateau-sur-mer. Les trois fillasses, main dans la main lèchevitrinèrent et jabillèrent gaiement tout le tantôt en faisant rougir la carte bleue. En fin d’après-midi de retour au manoir, la Belle s’apprêta à taper a bise à ses sœurettes en leur annonçant son départ à la prochaine petite aube.

Ursule qu’avait planqué un oignon pelé dans son sac se mit à gicler des mirettes tandis que Gertrude se jetant à ses genoux les mains jointes, implora la Belle de ne pas les abandonner maintenant qu’elles s’étaient rabibochées. Z’émue et les vasistas embués par toutes ses marques d’affection, la volonté de la Gisquette flanchouillait. Elle gambergeait que ce n’était qu’une journée de plus, le temps que les deux frangines se fasse une raison.
Elle se retrouvait dans la situation d’une gourmande en léger excès de poids qui arnouche dans la vitrine d’une pâtisserie un magnifique mille-feuille. C’est le conflit habituel ange-démon face à un dilemme de ce genre.
cliquez sur les images
Ange diableLe petit tout rouge avec des cornes et une queue fourchues :
" Ce n’est qu’un petit écart, ce soir tu reprendras tes slim’fast ! "
Celui tout blanc-bleu avec l’auréole :
" C’est la porte ouverte aux excès de toute sorte."

" Ce ne sont que quelques feuilles ! "
" Oui mais il y en a mille ! "

Le petit diablotin enfonça l’auréole sur la trombine de l’angelot et le temps que ce dernier se reprenne, la gourmande s’enquilla la pâtisserie. C’est un peu ce qui se passa dans l’esprit de Belle qui se dit qu’elle en causera ce soir au miroir magique pour obtenir une petite dérogation.
Les deux punaises se débinèrent en ricanant, souhaitant la bonne nuit à leur sœurette.  
Celle-ci monta dans sa piaule et appuya sur la touche "on" du miroir.

Fin de l'épisode à suivre…

Va-t-elle obtenir sa dérogation ?

Réponse A – La Bête va accepter sans dire à son Amie qu’il ne lui reste qu’un jour avant la fin de sa période de probation. Après il restera une bête sauvage.
Réponse B – La Bête va lui révéler son secret que si elle ne rentre pas, il est foutu.
Réponse C – Le miroir ne fonctionne pas dans le sens manoir-château, mais la Belle l’ignore.
Réponse D – En appuyant sur la touche marche, cela va déclencher un processus d’autodestruction du miroir qui va provoquer un incendie dans la chambre de Belle détruisant le tiroir où elle a mis la bague.

On n’est pas dans meurtre à la tronçonneuse, mais c’est flippant

Les nouveaux mots du dictionnaire : Loucedé voir aussi En loucedé, Gueuler au charron, voir Charron, Enflure.
Vous pouvez consulter le Glossaire bien fourni. 

06 mai 2020

Ajouter un commentaire