La Belle et la Bête

Jeanne-Marie Leprince de BeaumontJeanne-Marie Leprince de Beaumont née Vaimboult à Rouen le 26 avril 1711 , est décédée le 8 septembre 1780 à Chavanod, village près d’Annecy en Haute-Savoie.
Elle est une romancière française, auteure d’ouvrages pédagogiques car après avoir été formée chez les soeur d'Ernemont à Rouen comme enseignante, elle exerça dix ans dans "les petites écoles" sobriquet donné aux écoles de filles ; elle fut ensuite gouvernante à la cour de Lorraine de la fille ainée de la duchesse de Lorraine. Parallèllement à ses ouvrages, elle écrivit aussi de nombreux contes devenus des classiques de la littérature d’enfance et de jeunesse.

Elle est considérée comme le premier écrivain à avoir volontairement adopté un style simple réellement adapté aux jeunes lecteurs. Bien qu’elle exprime sa méfiance envers les contes qu’elle considérait pernicieux pour les enfants, c’est surtout par ce genre qu’elle est encore lue. En fait les contes servaient de récréation quand les petites élèves avaient achevé leur travail.

N'oubliez pas de cliquer sur les images pour les améliorer

Affiche la belle et la bêteLa Belle et la Bête est un conte qui connut de nombreuses variantes depuis l’antiquité. Un auteur de l'Antiquité latine, Apulée (125-170) avait déjà rassemblé plusieurs légendes antiques que la tradition orale avait transmises. Il s'en est inspiré pour écrire une histoire, celle d'Amour et Psyché qu'il insera dans un ouvrage intitulé l'Âne d'or ou les Métamorphoses. Cette histoire traversa les sciècles dans des contes folkloriques, jusqu'à...

Gabrielle-Suzanne de Villeneuve (1695-1755) avait entendu, de la bouche d’une femme de chambre, ce conte réécrit par l’italien Straparola (1480-1558) qui avait aussi créé l’histoire du Chat botté. Elle l’avait intégré à son recueil de 1740 La jeune Américaine et les contes marins.
C’est ensuite en 1758 que Jeanne-Marie Leprince de Beaumont dans son recueil, Le Magasin des enfants, reprit l’histoire sous la forme moderne actuelle qui inspira le film de Jean Cocteau avant d’être édulcoré par les studios Disney. Elle vivait alors en Angleterre où elle était la gouvernante de jeunes Anglaises issues de milieu aristocratiques. Sa mission était non seulement de leur apprendre les rudiments nécessaires à la bonne éducation d’une jeune fille de l’époque, mais aussi de leur enseigner le français qui était alors parlé par tous les milieux lettrés d’Europe.

J’ai donc repris ce texte sans en modifier le scénario tel qu'il fut rédigé par madame Leprince de Beaumont, en l’actualisant au XXIe siècle dans le parler d’Audiard.