épisode 13 - La Carte

Où Bic imagine comment aller d’un clan à l’autre !

L'unique moyen de savoir jusqu'où l'on peut aller, c'est de se mettre en route et de marcher.
Henri Bergson ; L'énergie spirituelle (1919)

En ces temps reculés de la préhistoire, la vie était rude.

Bic passa sa matinée à se faire expliquer les différentes méthodes de tannage.
Il faut tout d’abord bien gratter la peau en faisant attention de ne pas la déchirer, pour enlever la graisse et la chair. Ensuite on utilise la cervelle de l’animal tué en la frottant sur l’envers de la peau que l’on enroule et laisse reposer deux à trois jours selon s’il s’agit de bovins, de mammouth ou d’ovins et de cochons.
Vient alors le trempage après nettoyage en laissant la peau dans un lac ou une rivière durant une journée. Puis commence le séchage en tendant bien la peau verticalement entre deux pieux.
Saponaria officinalisLa durée du trempage conditionne la souplesse du cuir. Pendant que la peau sèche, on la frotte avec une pâte d’écorces de chêne mélangé avec un peu d’eau. Il faut se protéger les mains avec un gantelet en tissu ;
le tissu connu aussi de la tribu de Bic, provenait de la méthode dite du feutrage où les fibres de tout animal laineux, renne, ures, mammouth, rhinocéros laineux sont disposée à plat ; cette matière est humidifiée avec de l’eau chaude mélangée à des fleurs de savon (Il s’agit de la Saponaria officinalis, plante vivace qui apprécie les sols frais et contient de la saponine des racines aux parties aériennes. Bien connue sous le nom 'd’herbe à savon', mais aussi de 'savon du fossé', cette plante a longtemps été utilisée par les lavandières pour laver le linge.) ce qui permet aux fibres de s’accrocher les unes aux autres.

Bic archerL’après-midi, il fut confié à l’un des meilleurs archers du clan qui lui apprit à confectionner un arc et des flèches. Celui-ci passa beaucoup de temps à lui apprendre à tirer, ne se moquant jamais de sa maladresse et le félicitant de ses progrès. Les deux hommes étaient devenus de vrais amis, se racontant leurs aventures. L’archer, Longha, dit, à Bic, qu’il avait aperçu un grand troupeau de chevaux qui se dirigeaient dans la direction de sa tribu ; « Ils sont magnifiques, peut-être les croiseras-tu en retournant chez toi ».

En fin d’après-midi, notre ami se retrouva en compagnie de Gallum et de Krao l’homme médecine. Ils lui remirent une peau tannée et fine ainsi qu’un bol en argile contenant une mixture à base de pigment de garance, de poudre de charbon de bois et d’huile de tournesol de couleur rouge sombre.
Avec un bâtonnet de roseau lui servant de pinceau, il dessina au milieu en haut un symbole de tête et en bas un pied stylisé, puis à main gauche une main gauche posée à plat et à main droite, une main droite posée à plat.
Il expliqua que ces quatre symboles indiquaient les directions à suivre. Il suffit de positionner à la carte avec : la main droite en direction du lever du soleil et la main gauche, du coucher ; la tête est donc la direction des contrées froides et le pied, les contrées chaudes. Au centre il forma un emplacement représentant le clan Gallum qu’il symbolisa par une sorte de tente. Puis il dessina les forêts, les plaines, le fleuve où il avait construit le bac, les lacs et rivières et avec des flèches la direction à suivre pour se rendre à sa tribu qu’il symbolisa par un foyer et une grotte.

" Il vous suffit n’importe où que vous soyez de poser la peau en l’orientant main droite, main gauche et vous pouvez arriver chez nous leur dit Bic ".
C’est excellent répondit Gallum en enroulant la peau ".

Bic venait d’inventer la première carte topographique IGN.

Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité.

Ajouter un commentaire