épisode 12 - échanges

Partage de connaissances chez Gallum

Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme.
Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées. 

George Bernard Shaw

En ces temps reculés de la préhistoire, la vie était rude.

Le lendemain matin chacun s’affairait à ses occupations. Après un déjeuner de fruits frais, de baies et de noisettes. Bic alla se rafraichir dans la petite rivière, à proximité du camp, où le rejoignirent Biscotte et Daril. Ils s’amusèrent à s’éclabousser et le jeune garçon lui dit que lorsqu’il le souhaitera, il pourrait rejoindre son père et le conseil des sages pour partager leurs connaissances.

De retour au camp, les hommes le conduisirent dans une vaste tente où Gallum se leva à son arrivée et le présenta à une dizaine d’homme d’âge mur qui lui sourirent en le saluant. Crao proposa qu’il commence la réunion et Bic leur montra le principe du levier en narrant l’anecdote du défi qu’il avait pu gagner.
L’homme-médecine déclara que ce n’était pas de la tricherie, mais une façon intelligente de briser un conflit stérile.

Il parla du gnomon ce qui intéressa beaucoup la petite assistance. "Nous allons ainsi pouvoir déterminer le cycle des saisons et mesurer les variations du déplacement du soleil qui fixent la durée du jour, ce serait bien aussi de comparer le jour avec la nuit et la lune qui passe d’une forme de croissant à une boule ronde pour diminuer à nouveau en forme de croissant". Déclara un sage.
"Excellente suggestion répondit Bic, je ferai part de cette observation à notre propre conseil".

Il termina avec le système d’un bac se déplaçant entre deux rives pour traverser un large fleuve au courant rapide sans devoir faire un long détour jusqu’à son rétrécissement. Et aussi comment confectionner des pagaies, pour se diriger sur l’eau, même à contre-courant. Tout le monde acquiesça en félicitant Bic de son sens de l’observation.

Tannage préhistoireDe leur côté, les sages lui montrèrent des peaux fines et souples que plusieurs femmes et hommes du camp savaient réaliser, une opération qui prélude celle du tannage qui perdure de nos jours.
"Cela les rend plus souples, déclara Krao, l'homme médecine ami de Gallum, plus fines ou plus dures selon l’usage désiré et plus imperméables et résistantes à la chaleur et à l’abrasion. Ça rajoute à notre confort. Nos spécialistes seront heureux de t’apprendre la méthode. De plus en utilisant la laine des moutons ou les plumes des oiseaux, cela nous permet de confectionner des couchages et des coussins sièges très confortables. Cela nous permet aussi de varier nos vêtement en fonction des périodes chaudes ou froides et de réaliser des auvents pour nous protéger des brulures du soleil ou des pluies sans être obligés de nous calfeutrer à l’intérieur.

Ils échangèrent aussi sur la fabrication de bijoux, de petits outils, et d’armes légères.
C’est ici que Bic écouta attentivement, comment choisir le bois des arcs et des flèches.
"Outre le côté défensif, l’arc nous permet d’améliorer la chasse des petits animaux et des oiseaux déclara un sage, Que veux-tu mon ami, nous n’avons pas comme toi la chance d’avoir un compagnon de chasse aussi performant que ton chien". Cette dernière remarque fit rire tout le monde.

SilexCette première journée se poursuivit en compagnie d’hommes qu’il emmena pour trouver du silex. Il expliqua que le silex ou chaille résiste à l’érosion et que lorsque par exemple le calcaire se désagrège et se retrouve emporté par le courant, les petits galets de silex s’accumulent le long des berges. Effectivement arrivés près de la rivière, chacun trouva des morceaux de silex et put s’exercer à allumer un petit feu.

En fin d’après-midi, Bic se retrouva en compagnie  de Vahia et Gallum. Il leur raconta ses origines et la raison de sa présence qui est une sorte d’initiation prénuptiale pour prouver qu’il est capable de prendre soin d’une famille. Vahia affirma que Gaéa devait être une belle personne :
« Je serai heureuse de faire sa connaissance, je suis certaine que votre avenir sera lumineux. Demain tu finiras ton séjour parmi nous, nous ferons une petite fête pour te remercier d’avoir sauvé notre garçon et d’avoir partagé un peu de notre temps. »
Bic assura qu’il serait aussi heureux de les recevoir dans son clan et de faire des échanges entre leurs deux tribus.

Il venait de créer les bases du premier jumelage inter-cité.

Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité.

Ajouter un commentaire