Ch 7 Le Lion et la Licorne

2 - Le Roi Blanc et Haigha

Le Roi Blanc et Haigha« Tu m’inquiète, s’exclama le Roi, je me sens défaillir…Donne-moi un sandwich au hachis ! »
Sur ce Haigha, au grand amusement d’Alice, ouvrit un sac pendu autour de son cou et tendit un sandwich au Roi qui le dévora avidement.
« 
Un autre sandwich ! » réclama le Roi. « Il ne reste que de l’herbe à présent » répondit le Messager après avoir regardé dans le sac.
«
 Eh bien donne-moi de l’herbe ! Il n’y a rien de tel que de l’herbe quand on se sent défaillir » dit-il à Alice tout en mâchonnant à belles dents. La fillette fut toute heureuse de voir qu’effectivement l’herbe lui rendait beaucoup de force.
« 
Qui as-tu rencontré sur la route ? » poursuivit le Roi en tendant la main à Haigha pour qu’il lui donne encore un peu d’herbe
« 
Personne ! » déclara ce dernier. « Exact, dit le monarque, cette jeune fille a vu également Personne. Quoi qu’il en soit, raconte-nous ce qui s’est passé en ville ! » 
« 
Ils sont encore en train de se bagarrer ! » « Qui sont-ils ? » Interrogea Alice. Le Roi répondit
«
 Mais voyons, le Lion et la Licorne bien sûr. En plus ils se battent pour la couronne et qui plus est la mienne, ce qui est ridicule puisque même le gagnant ne peut l’obtenir ; allons-voir de plus près ! »
Ils partirent en courant  et après un long moment, Alice hors d’haleine demanda si on pouvait arrêter une minute pour qu’elle reprenne son souffle. Le Roi lui rétorqua qu’une minute passe beaucoup trop vite pour qu’on puisse l’arrêter, autant essayer d’arrêter un Bandersnatch (
c’est un monstre au long cou avec de grandes mâchoires qui claquent et qui va très vite) ; heureusement, ils arrivèrent en vue d’une grande foule au milieu de laquelle le Lion et la Licorne se livraient bataille.
Alice et le Roi se placèrent tout près de l’endroit où Hatta, le deuxième Messager était debout en train de regarder le combat ; il tenait d’une main une tasse de thé et de l’autre une tartine beurrée. Haigha s’approcha d’Alice et lui murmura à l’oreille : 
« 
Il vient à peine de sortir de prison, et, le jour où on l’y a mis, il n’avait pas encore fini son thé. Là-bas, on ne leur donne que des coquilles d’huitres… c’est pour ça vois-tu, qu’il a très faim et très soif. » Puis il vint vers Hatta en passant affectueusement son bras autour du cou de son ami lui demandant…

Fin de l'épisode, à suivre...
26 juin 2022

1 - Les soldats

Le fracas formidable qui ébranlait la forêt se rapprocha. Un instant plus tard, des soldats pénétraient sous les arbres au pas de course par deux, par trois, par dix, par vingt, en si grand nombre qu’ils semblaient remplir la forêt. Alice se posta derrière un arbre pour ne pas se faire renverser et les observa.
Les soldatsElle les vit trébucher sur des obstacles quelconques et insignifiants. Ce sont des grands maladroits pensait la fillette car, dès qu’un soldat tombait, plusieurs autres tombaient sur lui créant des petits tas d’hommes étendus. Quand vinrent les chevaux, lorsque l’un deux trébuchait, son cavalier dégringolait à terre. Le désordre ne cessait de croître.
Alice arriva à une clairière où le Roi Blanc, assis sur le sol, écrivait sur son carnet.
« 
Je les ai tous envoyé en avant ! » s’écria le Roi qui sourit en voyant Alice ; il lui demanda si elle avait rencontré des soldats. La gamine répondit qu’il y en avait des milliers.
« 
Quatre mille deux cent sept, déclara le Roi qui rajouta : il me faut deux chevaux pour la partie d’échecs et j’attends ici deux Messagers de retour de la ville, les vois-tu ? »
« 
Je ne vois personne ! » dit Alice.
« 
Quelle chance tu as de ne voir personne, moi je ne vois que ceux qui existent vraiment. »
« 
Je vois quelqu’un à présent ! dit la fillette en précisant : Je le trouve bizarre, il n’arrête pas de sauter, de se tortiller, il tient ses mains écartées de chaque côté de son corps comme des éventails. »
«
 C’est parce qu’il est heureux, précise le Roi. Celui-ci s’appelle Haigha ! L’autre se nomme Hatta. Vois-tu, il me faut deux Messagers pour aller chercher les choses, un pour aller, l’autre pour chercher. Ils sont de la famille du Lièvre de Mars ! » Alice, que les parlers les plus absurde des habitants de l’autre côté du miroir ne surprenaient plus, attendit gentiment.
Très vite le Messager arriva. Il était beaucoup trop essoufflé pour pouvoir parler ; il se contenta d’agiter ses mains dans tous les sens et faisait au Roi les plus effroyables grimaces. Pour le calmer, le monarque, tenta de lui présenter Alice, mais ce fut en vain car Haigha roulait ses gros yeux égarés d’un côté et de l’autre.
Le Roi Blanc prit la parole…

Fin de l’épisode, à suivre…
16 juin 2022