épisodes 6 à 10

épisode 6 - Alice s'enfuit de la maison de Lapin Blanc

Alice se parlait en faisant les questions réponses : 
«
J'étais bien mieux à la maison ! je me demande ce qui m'est arrivé ? Quand je lisais des contes de fées je m'imaginais que ce genre de chose n'arrivait jamais. Me voilà pourtant au milieu d'un conte. Il faudrait écrire un livre sur moi. Ne jamais devenir une vieille femme, c'est bonnard. Oui mais je devrais toujours apprendre des leçons ; ça ne m'enchante pas du tout » 

Au bout de quelques minutes, elle entendit Lapin bieurler : 
«
Marianne ! Marianne ! Rallège avec mes gants, illico presto ! »
Arrivé devant la porte, il ne put délourder car elle était bloquée par le coude d'Alice. Se dirigeant vers la fenêtre, il s'écria furibard : 
«
Pat ! Pat ! Où es-tu ? » 
«
Je suis à la pêche aux pommes, not' maît' ! »
«
Arrive et vient m'aider à enlever ce bras qui bouche toute la fenêtre. »
Mais rien à faire pour y arriver et le silence se fit avec des chuchotements comme : 

Bill le Lézard« Pour sûr not' maît', il est en pétard. »

Elle entendit alors un petit bruit de charrette et d'autres voix :
«
Bill attrape cette corde et monte sur le toit pour descendre par la cheminée, le maître dit que c'est à toi de le faire, alors ne gongonne pas ! »
Alice introduisit son pied dans la cheminée jusqu'à ce qu'elle sente gigoter un petit animal et elle décocha un bon coup de pied. En coeur, les voix dirent :
«
Voilà Bill ! »
Après un court vol plané, il s'abousa dans un pré où on lui apporta de l'eau-de-vie pour qu'il se requinque, lui disant :
«
Ah ! mon vieux, pour fuser, tu as fusé. »
«
Il faut bruler la maison », ordonna Lapin.
«
Si vous faîtes ça, je lâche Dinah sur vous », hurla-t-elle de toute ses forces.

Un profond silence s'ensuivit avant que Lapin ne dise :
«
Une brouette suffira pour commencer. »
Une minute plus tard une pluie de gravillons s'abattit contre la fenêtre et quelques-uns, l'atteignirent au visage avant de se transformer en petits gâteaux quand ils atteignaient le sol. Elle en gouta un en s'émerveillant de rétrécir.
Dès qu'elle fut à nouveau assez petite, elle sortit en courant de la bicoque et se retrouva devant une foule nombreuse de petits animaux et d'oiseaux qui l'attendaient. Bill, le petit Lézard, se tenait au milieu soutenu par deux cochons d'Inde.
Alice et le chiotNe demandant pas son reste, elle trissa à toute berzingue pour se retrouver hors d'atteinte dans un bois épais.

Scrutant les alentours, elle esgourda un aboiement aigu au-dessus d'elle. Un énorme chiot la zieutait de ses gros yeux ronds et tout pataud, tendit la patte pour l'agricher.
Elle lui lança un petit bâton qui le fit émettre un petit jappement de joie et il s'amusa avec. Pas facile de ne pas se faire écraser et Alice courait en tous sens jusqu'à ce que le petit clebs s'arrête, la langue pendante et les yeux mi-clos. Elle en profita pour prendre la poudre d'escampette et galocha jusqu'à ce que les aboiements s'évanouissent au loin.
«
Il faut que je grandisse ! » Dit-elle.
En cherchant autour d'elle, un champignon à peu près de sa taille, attira son attention. Elle se haussa sur la pointe des pieds et en lorgnant par-dessus le bord du champignon, immédiatement son regard effaré croisa...

Fin de l'épisode, à suivre...

03 mai 2021

Ajouter un commentaire