Londres quatrième jour

De RAF mémorial à British Library

Est-ce la proximité de notre départ qui a influé sur le temps et l'a rendu triste avec une petite couverture nuageuse et quelques gouttes de pluie ce lundi 16 septembre 2019 ! Après avoir bouclé nos valises, nous prîmes congé de notre hôte pakistanais de la réception de l’Oxbridge Apartements de Collingham Road. Il nous a semblé joyeusement excité en nous racontant que son patron fréquente des célébrités et a même été reçu par des personnalités de la famille royale. Il nous déclara avoir été très content de recevoir deux Français nous rappelant que la France est un grand pays notamment en 2003, lorsque Jacques Chirac, notre président, avait refusé de participer à la coalisation des Etats-Unis qui déclenchait la guerre d’Irak contre Saddam.

Pour lui les symboles de la France (ce n’est pas comme vous pourriez le penser le type au béret avec la baguette de pain sous le bras) ce sont : Mylène Farmer car elle est belle, forte, douce et fragile à la fois ; faites-moi penser à ce qu’elle soit la prochaine représentation du buste de Marianne dans les mairies. Mais là où, avec P’titefleur, nous avons eu du mal à retenir nos rires, c’est lorsqu’il affirma que le deuxième symbole est sans conteste Paris ; c'est une ville magnifique qu’il nous situa... dans le  Calvados.

Nous n’avons pas voulu doucher son enthousiasme en rectifiant et nous l’avons quitté en le remerciant de son accueil et de la qualité de notre séjour. C’est gaiement que nous sommes allés prendre notre petit déjeuner en face de la station de métro "Gloucester Road".

Noubliez pas de cliquer sur les photos pour les améliorer

enfants à BuckinghamCe lundi matin, plusieurs petits enfants en uniforme de leur école venaient accompagnés d’un parent prendre leur petit déjeuner ; certain iront, avec leur école, voir la relève de la garde du palais royal !! Nous rejoignîmes ensuite la station Hyde Park Corner à la pointe est de Green Park.

RAF mémorialDe nombreux mémoriaux rendent hommage aux soldats du Commonwealth, le Royal Artillery Mémorial, l’Arc de Wellington et le Mémorial du RAF Bomber Command magnifique réalisation inaugurée en 2012 à l’occasion du jubilé de diamant de la reine Elisabeth II et qui rend hommage aux 55 573 pilotes de la Royal Air Force ayant perdu la vie au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Parmi eux on trouve des citoyens de Grande-Bretagne, du Canada, de Tchécoslovaquie, de Pologne et de plusieurs pays du Commonwealth.

Buckingham

Nous longeons ensuite Constitution Hill diagonale de Green Park jusqu’à l’entrée principale en face de Buckingham Palace pour assister à la relève de la garde, le Guard Mounting qui dure environ 45 minutes.

memorial victoriaNous étions bien placés en face du Victoria Mémorial. Ce magnifique monument commémore la reine Victoria ; la plate-forme circulaire au centre est en marbre pentélique (marbre blanc provenant des carrières du Pentélique, montagne de l'Attique en Grèce) et possède à son sommet une effigie de la Victoire ailée en bronze doré. En dessous, on trouve deux statues représentant la Constance et le Courage ainsi que deux aigles représentant l’Empire. Encore en-dessous, il y a une statue en plaqué or de la reine Victoria et quatre lions en bronze représentant la Paix, le Progrès, l’Agriculture et l’Industrie.

Guards les différents corpsLa relève de la garde vaut le coup d’œil avec les cavaliers et les différents corps de Horse Guard, Pour ceux qui ont le regard acéré, on peut reconnaître les différents corps qui se distinguent par la couleur et le côté de la plume sur leur bonnet ainsi que les boutons de la veste, leur nombre et leur alignement. Les Scots Guards d'Écosse n'ont pas de plume à leur bonnet. 

La fanfarerelachementUne particularité de cette cérémonie est que la fanfare joue les morceaux de musique des Beatles. C’est assez éprouvant pour les soldats à en juger par leur relâchement que j’ai pu photographier après la cérémonie.

Nous revoilà traversant Green Park pour rejoindre ensuite en métro la gare de Saint-Pancrace.
British Libraryl'intérieurIl nous reste un peu de temps pour une dernière visite à la British Library qui est presque mitoyenne de la gare.

Un building Inauguré par la reine en juin 1998, il constitue avec ses 110 000m2 le plus grand bâtiment public construit au Royaume-Uni ; l’entrée libre et gratuite, est ouverte sept jours sur sept. Également connue sous le sigle BL, c’est la bibliothèque nationale qui est l’une des plus importantes bibliothèques de référence du monde, avec plus de 170 millions de références.

originauxElle compte 325 km de rayonnages. On peut y découvrir des pièces rares comme deux bibles de Gutenberg, la Magna Carta, le premier Folio de Shakespeare, les textes manuscrits des chansons des Beatles écrites par John Lennon, des dessins réalisés par Léonard de Vincy, et aussi des originaux d’Emilie Brontë, Lewis Carroll ou Shakespeare.

C’est aussi un centre culturel avec un théâtre, bar et salles de réunions. Une journée ne suffirait pas pour tout visiter.

C’est encore avec les yeux brillants que nous rejoignons notre Eurostar pour rentrer à Lyon.

Eurostar

Je me suis procuré la méthode express Harrap’s d’Anglais pour acquérir les bases de la langue anglaise et me permettre de communiquer dans les situations les plus courantes de la vie quotidienne car je compte bien retourner à Londres pour compléter mon approche des merveilles que j’ai entraperçues au cours de ce séjour qui fut à la fois ludique, intéressant et enrichissant, sans jamais avoir eu le moindre sentiment d’insécurité, tout en sachant que le risque zéro n’existe pas à cause de quelques déséquilibrés intégristes ou non. Nous ne devons pas pour autant, nous replier sur nous-même car le monde reste plein de belles choses à découvrir. Comme le disait papa qui, au cours de sa dernière évasion en 1945 des camps de prisonniers militaires en Allemagne, avait été recueilli et planqué en Loraine par les frères de celle qui deviendra ma maman. « Il faut toujours avancer et croire en la baraka. »

Ajouter un commentaire