Temporada

film d'André Novais Oliveira

Pour prendre un nouveau poste d’employée au service municipal de la propreté, Juliana quitte les quartiers du centre-ville d’Itaúna pour la métropole de Contagem au Brésil. Tandis qu’elle attend que son mari la rejoigne, elle s’adapte à sa nouvelle vie, fait des connaissances, s’ouvre à de nouveaux horizons et essaie de surmonter son passé.

Afffiche temporadaLe réalisateur brésilien André Novais Oliveira nous propose un film à mi-chemin entre documentaire et fiction. C’est vrai ; il ne se passe rien d’exceptionnel. Mais avec une simplicité désarmante le scénario déroule un fil de tendresse qui infuse une tonalité poétique au cœur d’un combat quotidien pour la survie et la dignité, et il utilise la douceur comme arme politique.

Sans être un long métrage contre le président Bolsonaro, il est tout son contraire. Il n’y a donc pas de haine dans "Temporada", pas de violence extrême, de damnations, d’injures, de menaces, de corruptions.

Si donc vous souhaitez aller au-delà d’une simple histoire merveilleuse ou pleine d’action et que la vision pleine d’humanité du quotidien d’habitants, très différents de vous, d’un pays très éloigné est un bon moyen de vous évader alors je vous conseille ce film que j’ai suivi avec un vif intérêt  sans ressentir le moindre ennui.

Grace Passo et Russo AprPeut-être même qu’au final, vous trouverez que ces gens, à priori très différents de vous, ne le sont pas tant que cela.

Je précise aussi que Grace Passô qui interprète Juliana est passionnante ; elle est dans la vraie vie, metteuse en scène de théâtre, dramaturge et comédienne de théâtre et de cinéma (l’an prochain à Paris, Saint Etienne et Marseille, une de ses pièces Amores surdos, sera jouée en France).
Quant à son partenaire Russo Apr, l’interprète de Russaõ, son collègue, obèse, le plus proche, est surtout connu au Brésil comme … rappeur.
Ce beau film nous fait découvrir une part du Brésil peu montrée au cinéma.

Opinion des gens :
Presse (11 titres) – 100% de positif dont 50% de 4/5.
Pour les critiques spectateurs et la notation, ils sont trop peu nombreux pour être significatif et dire qu’ils ont apprécié à 100% n’est pas suffisant pour refleter l’avis du public.
Ce long métrage primé a fait partie de la section « Cinéastes du présent » de la sélection officielle du Festival de Locarno en 2018.

Nationalité : Brésilienne. Genre : chronique d’une vie de travail quotidienne.

20 novembre 2019

Ajouter un commentaire