Martin Eden

Drame de Pietro Marcello

À Naples, au cours du 20ème siècle, le parcours initiatique de Martin Eden, un jeune marin prolétaire, individualiste dans une époque traversée par la montée des grands mouvements politiques. Alors qu’il conquiert l’amour et le monde d’une jeune et belle bourgeoise grâce à la philosophie, la littérature et la culture, il est rongé par le sentiment d’avoir trahi ses origines.

Affiche Martin EdenAvec des musiques et des images d’archives surprenantes qui, loin d'être des digressions, sont comme des illustrations mentales ou sociales d'un monde régi par une perpétuelle lutte des classes, Pietro Marcello construit un film d’époque à la fois original et moderne sur l’adaptation du roman de l'écrivain américain Jack London publié aux États-Unis en 1909 et paru en France en 1921.

La beauté tient à ce que le récit initiatique américain transformé en conte napolitain, conserve la rage du roman en démontrant une ambition formelle et narrative assez démente. L'écriture et la réalisation assez singulière sont une réussite avec un grain d'image et une photographie vraiment sublime. Le tout accompagné d'une excellente musique.

Tous les acteurs sont merveilleusement bien dirigés, premiers comme seconds rôles.
Luca Marinelli qui joue Martin Eden est absolument époustouflant. Son sophisme, son charisme et surtout sa présence contribue à la qualité du film. L'ascension et la chute de Martin Eden est filmé d'une manière éblouissante, intercalant vraies et fausses images d'archives, souvenirs vrais ou réinventés à la fois sensuels et politiques comme savent si bien le faire les italiens.
Sa rencontre avec Russ Brissenden, vieil anar tuberculeux qui l'introduit dans les milieux socialistes, parfaitement interprété par Carlo Cecchi, est un tournant du film qui va le transformer ; nous le voyons à la fois évoluer vers le succès mais perdre ses repères devenant veule et provocateur. C'est en cela que le personnage mérite le prix d'interprétation qu’il a obtenu à la Mostra de Venise.
L’actrice française, Jessica Cressy qui joue Elena, l’amour de Martin fait preuve de beaucoup de sensibilité ; elle traverse le film avec sa force tranquille, ne se contente pas d'attraper toute la lumière, mais la réfléchit avec élégance.

Un film pur, un charme à l'italienne, un film parfois déroutant mais magnifique et intelligent. À voir absolument en VOST

Opinion des gens :
Presse (21 titres) – 90% de positif dont 34% de 4/5 et 52% de 4/5 et en négatif 10% de Passable.
Spectateurs (38 critiques) – 87% de positif dont 30% de 5/5 et 36% de 4/5 et en négatif 8% de passable et 5% de mauvais. 
Notation (200 personnes) – 74  74% ont aimé ce film.

Nationalité : Italie, France. Genre : Drame social et humain

21 octobre 2019

 

Ajouter un commentaire