Gemini Man

science-fiction d'Ang Lee

Henry Brogan, un tueur professionnel d'exception et qui veut raccrocher, est soudainement pris pour cible et poursuivi par un mystérieux et jeune agent qui peut prédire chacun de ses mouvements.

Affiche GeminiJusqu’à ce qu’Ang Lee s’en empare, Gemini Man était un script oublié dormant chez Jerry Bruckheimer. Le cinéaste taïwanais en fait un film d’action élégant, léché, qui porte son empreinte jusque dans le moindre plan, notamment grâce à une 3D haute résolution innovante et ce film est à voir absolument au cinéma.

Je ne suis pas un fan de la 3D mais associée à une HD qui multiplie par 4 le nombre d’images par seconde ce film révolutionne techniquement les effets spéciaux. Aussi quand un critique très négatif dit que la 3D n’apporte rien, c’est bien qu’il est aux antipodes des progrès de la technique cinématographique qui bouleverse nos habitudes de spectateurs.

Entre paradoxe temporel (Déjà vu, l’Armée des douze singes, Retour vers le futur, Terminator…) et cauchemar paranoïde façon Blade Runner, le réalisateur nous montre son interrogation sur l’essence de l’humanité, il nous offre une approche nouvelle et singulière des nombreux films de ce genre.

Mais surtout et c’est aussi un des « reproches », il n’ignore pas la psychologie des personnages et les fait vivre à l'écran, cassant la caricature que l'on pouvait avoir d'eux au premier abord, mais bien sûr cela se fait au détriment de l’action qu’attendaient les spectateurs.

La confrontation entre Will Smith « vieux » et Will Smith « jeune « est très réussie.

Mary Elisabeth WinsteadL’actrice qui l’accompagne ne ressemble pas à une bimbo ; c’est l’excellente Mary Elizabeth Winstead que j’ai déjà appréciée notamment dans 10 Clover field Lane, Die Hard 4 et Fargo 3e saison et qui à chaque fois a emporté l’adhésion des spectateurs. Autour d'eux on retrouve également une galerie de seconds rôles impeccables composée entre autres de Clive Owen, le très méchant et de Benedict Wong l’ami de Brogan. Ils complètent avec panache ce casting irréprochable. La réalisation est immersive et fluide servi par une BO très efficace de Lorne Balfe qui sert parfaitement le récit. Un bon film qui explore les thèmes d’Ang Lee comme la filiation complexe des personnages ou la cohabitation avec une altérité (un être différent) monstrueuse.

Opinion des gens :
Presse (23 titres) – 75% de positif dont 44% de 4/5 et en négatif 17% de passable et 8% de mauvais.
Spectateurs (100 critiques) – 55% de positif dont 8% de 5/5 et 23% de 4/5 et en négatif 20% de passable et 25% de mauvais.
Notation (620 personnes) – 69% ont aimé ce film.

Nationalité : Etats-Unis, Chine (Taïwan). Genre : Action, science-fiction

4 octobre 2019

Ajouter un commentaire