Fahim

Biopic de Pierre-François Martin-Laval

Forcé de fuir son Bangladesh natal, le jeune Fahim et son père quittent le reste de la famille pour Paris. Dès leur arrivée, ils entament un véritable parcours du combattant pour obtenir l’asile politique, avec la menace d’être expulsés à tout moment. Grâce à son don pour les échecs, Fahim rencontre Sylvain, l’un des meilleurs entraîneurs d’échecs de France. Entre méfiance et attirance, ils vont apprendre à se connaître et se lier d’amitié. Alors que le Championnat de France commence, la menace d’expulsion se fait pressante et Fahim n’a plus qu’une seule chance pour s’en sortir : être Champion de France.

Fahim affichePierre-François Martin-Laval s’éloigne de la comédie pour se rapprocher du drame doux et réel de ce petit garçon dont l’histoire a été racontée par Sophie Le Callennec qui en a fait un roman « un roi clandestin ».

Le réalisateur rend un vibrant hommage à Xavier Parmentier, un professeur maître d'échecs altruiste qui a pris sous son aile le petit réfugié Fahim. Le film transmet magnifiquement les valeurs humanistes et solidaires de cet homme aussi bon qu’extravagant, décédé brutalement en 2016, à 52 ans, d’un cancer foudroyant.

Gérard Depardieu incarne à merveille le personnage de ‘’Sylvain’ le maître d’échecs. Son physique, son fort caractère si tellement bougon, mais également attachant par sa gentillesse et sa douceur qui sont telles qu'on l’imagine dans la vie ; ce rôle lui va comme un gant.

Tout comme Isabelle Nanty toujours aussi adorable et charismatique ; elle est complice de "Sylvain" en gérant la partie administrative du club d'échec.

Les élèves du maître sont craquants de gentillesse et facétieux tous complices autour de Fahim qu'ils acceptent naturellement. En ce qui concerne Assad Ahmed ‘’Fahim’’ et Mizanur Rahaman ‘’le père’’ ce sont de véritables réfugiés qui ont bénéficié d'une belle direction d'acteurs.

Les rôles secondaires et principaux, sont tous merveilleux de justesse, pas de pathos avec un brin d'humour sur ce sujet grave. Nous ne pouvons qu’être saisis par l’émotion, l’ambiance et la musique de ce très joli film.
Rajoutons que les différences de langage entre ces cultures qui veulent partager une même passion pour les échecs ou un même banc d'école sont souvent drôles lorsque les mots sortent de leur contexte comme "Bon appétit" cité religieusement par le père qui veut saluer les autres, ou encore la maitresse "qui pue des pieds ?" qui est une séquence comique inattendue entre le père et Isabelle Nanty.

Bref, ce film avec le duo Depardieu et Nanty nous rappelle qu'il existe des personnes formidables qui tendent la main aux autres de façon totalement désintéressée, et leur crédibilité dans ces rôles augmente encore notre compassion pour leur personnage.

Un film qui ne bénéficie pas d’une grande distribution dans les salles, sans doute parce qu’il s’agit encore du sujet sensible des réfugiés qui détourne les spectateurs et leur fait manquer un très beau film. Dommage !

Opinion des gens :
Presse (14 titres) – 100% de positif avec 36% de 4/5.
Spectateurs (90 critiques) – 96% de positif dont 43% de 5/5 et 43% de 4/5 et en négatif 2% de passable et 2% de mauvais.
Notation (420 personnes) – 86% ont aimé ce film.

Nationalité : France. Genre : Biopic drame et comédie.

25 octobre 2019

Ajouter un commentaire