Alice et le maire

comédie de Nicolas Pariser

Le maire de Lyon, Paul Théraneau, va mal. Il n’a plus une seule idée. Après trente ans de vie politique, il se sent complétement vide. Pour remédier à ce problème, on décide de lui adjoindre une jeune et brillante philosophe, Alice Heimann. Un dialogue se noue, qui rapproche Alice et le maire et ébranle leurs certitudes.

Affiche Alice et le maireNicolas Pariser traite une question fondamentale : celle du rapport de la pensée et de l’action. Ce long métrage est une brillante comédie sur la vanité du pouvoir et les incertitudes de la vocation.

Toute l'intelligence et la subtilité du scénario est de mettre en association un vieil homme politique toujours en mouvement malgré une lassitude évidente, et une jeune philosophe chargée d'observer et de donner des conseils pour faire jaillir d'éventuelles idées nouvelles.

Un duo qui fonctionne parfaitement grâce à la fougue de Fabrice Luchini qui reste sobre et délicat. Il est merveilleusement accompagné par la douce sérénité d'Anaïs Demoustier, talentueuse, charmante et plaisante. Son évolution dans un environnement hostile où elle reste guidée par ses intérêts propres, est très bien reconstituée.
Nora Hamzaoui qui l’accompagne à ses débuts à la mairie, émerge de manière remarquable et apporte une touche de légèreté bienvenue.

La mise en scène est fluide, presque chorégraphique, et le film se déploie avec un rythme virevoltant. Un film intelligent et iconoclaste, une fable cruelle, divertissante et acérée sur la médiocrité institutionnalisée de la politique française, un milieu qui nous semble à bout de souffle.

Ce désamour des français pour la politique explique les réticences d’une partie des spectateurs. Nous avons cependant ici, une vraie richesse dans les dialogues ou deux mots qui ne doivent pas être antagonistes reviennent régulièrement : la modestie et le mordant. N’est-ce pas ce que nous attendons !

Lyon est bien filmé, ce qui donne un peu d'air à ce genre de productions qui succombent trop souvent dans le tout à Paris (bien que Paris reste une ville que j’aime).

Qu’importe, l'ensemble reste assez intéressant et plutôt réussi et ce film dénué de cynisme et subtilement incarné se suit avec plaisir.

Opinion des gens :
Presse (32 titres) – 91% de positif dont 12% de 5/5 et 56% de 4/5 et en négatif 9% de passable.
Spectateurs (140 critiques) – 70% de positif dont 18% de 5/5 et 25% de 4/5 et en négatif 20% de passable et 12% de mauvais.
Notation (660 personnes) – 68% ont aimé ce film.

Nationalité : France. Genre : comédie sociétale dramatique.

10 octobre 2019

Ajouter un commentaire