Quand on crie au loup

comédie de Marilou Berry

Victor Bogomil, 12 ans, vit seul avec son grand-père, gardien d’immeuble. 
Il passe le plus clair de son temps à se faire peur en inventant des histoires invraisemblables : un jour, c’est la police qui est appelée pour des cambrioleurs qui seraient entrés dans la cave par effraction, le lendemain c’est les pompiers pour un début d’incendie qui menacerait tout l’immeuble… Bref, Victor a une imagination très fertile - et son entourage n’en peut plus.
Jusqu’au jour où deux braqueurs en cavale - des vrais! -  s’introduisent dans l'immeuble. Mais à force de crier au loup plus personne ne le croit, Victor va devoir se débrouiller tout seul.

Affiche quandoncrieCliquez sur la photo pour l'améliorer

Marilou Berry nous propose une petite comédie d’aventures urbaines destinée en priorité aux enfants et qui nous rappelle « Maman j’ai raté l’avion ! » Mais le scénario met en scène des personnages adultes croquignolets. Ce n’est pas une copie ou un remake.

Les seconds rôles sont plutôt sympathiques et l’histoire est traversée de situations hautement improbables. La seconde partie voit l’irruption de Marylou Berry en chef de gang extravagante et vulgaire à souhait, accompagnée de trois pieds nickelés burlesques. Nous entrons alors, dans une exagération cartoonesque jubilatoire.

Soulignons que Bérangère Krief, toujours aussi pétillante, crève l’écran de ce long métrage, dans ses échanges et ses dialogues avec les deux truands, Nicolas Vanczycki et Thomas Vandenberghe, égarés dans son cabinet de pédiatrie ; ils sont plus maladroits et tendres que méchants.

Gérard Jugnot, le grand-père de Victor, a un petit rôle très crédible. Noé Wadeki, le jeune héros, bénéficie d’une belle direction d’acteur.

Tout cela bien sûr ne vole pas très haut, mais ne mérite pas les critiques dures (on peut ne pas aimer, mais la méchanceté n’est pas utile). C’est une petite comédie qui permet de passer un moment agréable de rigolade et de légèreté. Ȧ voir si vous n’avez pas tout perdu de votre âme d’enfant.  

Opinion des gens :
Presse (13 titres) – 40% de positif dont 30% de 4/5 et en négatif, 30% de passable et 30% de mauvais. (pas de méchanceté dans les 60% de négatif)
Spectateurs (17 critiques) – 60% de positif dont 40% de 4/5 et en négatif, 18% de passable et 22% de mauvais.
Notationsavec 75 notes et 17 critiques, difficile de donner une tendance des 17 850 spectateurs qui ont vu ce film en première semaine.

Nationalité : France. Genre : petite comédie décalée.

06 juillet 2019

Ajouter un commentaire