Les Baronnes

action de Andrea Berloff

New York, 1978. Entre ses prêteurs sur gages, ses sex-shops et ses bars clandestins tenus par la pègre irlandaise, Hell's Kitchen a toujours été un quartier difficile. Et mal famé. Mais pour Kathy, Ruby et Claire, épouses de mafieux, la situation est sur le point de basculer. Car lorsque leurs maris sont envoyés en prison par le FBI, elles reprennent en main les affaires familiales, en poursuivant leurs trafics et en éliminant la concurrence … au sens littéral. 
Désormais, ce sont elles qui tiennent le quartier.

Baronnes afficheAndrea Berloff nous propose l’adaptation d’une bande dessinée méconnue de DC Comics qui ne se prend pas au sérieux et divertit grâce au trio crédible des trois drôles de dames du crime :
Melissa McCarthy qui joue Kathy est toujours aussi charismatique, Tiffany Haddish, Ruby, se montre pugnace dans sa détermination et chapeau à l’incroyable jeu d’Elisabeth Moss qui interprète Claire.

Un trio excellent avec des situations pleines de nombreux rebondissements plus ou moins inattendus qui les obligent à improviser. Elles sont impeccables malgré les critiques qui n’acceptent pas qu’une femme puisse être cheffe de gang.

Effectivement les gens sont éliminés trop facilement mais en même temps c'est de la bande dessinée et réaliste pour l’époque. La reconstitution du New York de la fin des années 70 est réussie. La bande son elle-aussi accompagne parfaitement l’action.

Reconnaissons aussi, que les trois dames ne font pas d'ombre aux hommes. Domhnal Gleeson, l'amoureux et "l'initiateur" de Claire est impressionnant et presque touchant. Alfonso Coretti, responsable du gang des italiens incarné par Bill Camp est crédible dans son soutien respecteux aux trois irlandaises. Ce sont tout de même ces deux personnages qui  "protègent" les trois dames.

Les trois damesCliquez sur la photo pour l'améliorer

Un bon film et aussi un bon suspense où des femmes prennent le dessus. C'est agréable car tout en étant pas un chef d’œuvre nous suivons ce long métrage sans déplaisir. Vu en VOST bien sûr.

Opinion des gens :
Presse, bouderie des journaux, seulement cinq titres dont un étonnant 5/5 et un passable. Le film n’est pas éreinté par les professionnels.
Spectateurs (20 critiques) – 65% de positif dont 15% de 5/5 et 26% de 4/5 et en négatif 30% de passable et juste 5% de mauvais.
Notation – elle n’est pas indiquée, seulement 7500 personnes ont visionné ce film en France pour la première semaine, boudé par la presse. Dommage !

Nationalité : États-Unis. Genre : action, suspense

21 août 2019

Ajouter un commentaire