Fête de famille

Cédric Kahn - comédie dramatique familiale

"Aujourd’hui c'est mon anniversaire et j'aimerais qu'on ne parle que de choses joyeuses."
Andréa ne sait pas encore que l'arrivée « surprise » de sa fille aînée, Claire, disparue depuis 3 ans et bien décidée à reprendre ce qui lui est dû, va bouleverser le programme et déclencher une tempête familiale.

Fete de familleCédric Kahn, acteur-réalisateur, démontre dans ce long-métrage, une totale maitrise dans sa manière de s’approprier un canevas somme toute classique. Le drame est bien construit, les rapports humains sont mis en scène avec justesse et sensibilité et les acteurs sont remarquablement dirigés.

Autour de Catherine Deneuve qui se montre à la fois suave et lâche, le réalisateur fait exploser les troubles comportementaux de chacun avec une férocité qui n’exclut jamais l’amour ni la tendresse.

Ce roman familial névrotique place en personnage central, Emmanuelle Bercot, une héroïne virevoltante parfois drôle, mais dont l'hystérie se révèlera sans doute épuisante pour certains, tant son psychodrame n’épargne personne de son entourage.
Nous savons qu’elle a abandonné sa fille Emma interprétée par Luàna Bajrami, dont le rôle secondaire nous montre une performance intelligente et émouvante. Elle est importante et structurante dans le récit de cette histoire et confirme son talent en devenir.
Vincent Macaigne, le frère déjanté, artiste bobo raté et fumeur de joints, apporte quelques notes d'humour, salutaires dans ce climat étouffant. Il occupe une bonne place dans le scénario.

Seuls les deux petits enfants gardent une grâce et une innocence merveilleuse. Ils sont la seule lumière dans cette plongée au cœur d'une famille dysfonctionnelle qui finit par nous révéler ses secrets ses jalousies ses hypocrisie et ses tabous. Les scènes de groupe sont parfaitement chorégraphiées et d'un naturel étonnant. Le scénario maintient la tension jusqu'au bout.

Entre tragédie et comédie, tendresse et cruauté, Cédric Kahn laisse ses personnages aller au bout de leur folie. Après tout, c’est leur façon de s’aimer. Le point fort, ce sont les belles chansons de Françoise Hardy et de Mouloudji qui accompagnent merveilleusement ce film, alors nous laisserons le dernier mot à Mouloudji, dont la chanson entêtante l’Amour, l’amour, l’amour teinte le film d’une douce mélancolie.

Opinion des gens :
Presse (31 titres) – 80% de positif dont 10% de 5/5 et 50% de 4/5 et en négatif 12% de passable et 8% de mauvais.
Spectateurs (137 critiques) – 54% de positif dont 13% de 5/5 et 21% de 4/5 et en négatif 20% de passable et 26% de mauvais.
Notation (540 personnes) – 56% ont aimé ce film.

Nationalité : France. Genre : comédie dramatique familiale

08/09/2019

Ajouter un commentaire