Venise n'est pas en Italie

comédie d'Ivan Calberac

La famille Chamodot est fantasque et inclassable. Bernard, le père, un peu doux-dingue, fait vivre tout le monde dans une caravane, et la mère, Annie teint les cheveux de son fils Émile en blond, parce que, paraît-il, il est plus beau comme ça !!! Quand Pauline, la fille du lycée dont Émile est amoureux, l’invite à Venise pour les vacances, l’adolescent est fou de joie. Seul problème, et de taille, les parents décident de l’accompagner avec leur caravane, pour un voyage aussi rocambolesque qu’initiatique. 

Affiche venise n'est pas en italieIvan Calbérac, auteur, scénariste du livre, de la pièce est aussi le réalisateur de ce film qui se révèle plaisant comme son précédent : "L'Etudiante et Monsieur Henri".

Le titre est directement inspiré de la sublime chanson de Serge Reggiani (paroles de Claude Lemesle) sur un couple qui n’a pas les moyens de partir en voyage : « Venise n’est pas là où tu crois… Venise aujourd’hui c’est chez toi, c’est où tu vas, c’est où tu veux. C’est l’endroit où tu es heureux ».

C’est tout à fait dans l’esprit de ce film où le voyage rocambolesque n’en est pas moins initiatique pour le jeune Émile. Un petit bonheur qui sent les vacances et donne envie de s’évader. Une comédie burlesque à la Tex Avery qui ne manque pas de fond, d’émotion, de sensibilité et de charme.

Le Duo Valérie Bonneton / Benoit Poelvoorde est explosif. Ils rivalisent et sont complémentaires dans l’absurde, le délire, la joie et une vraie gentillesse. Saluons aussi la magnifique interprétation du jeune Helie Thonnat. Et tous les acteurs sont au diapason. Petit clin d’œil au père de Pauline interprété par Nicolas Briançon qui jouait le réalisateur au côté de Mathilde Seigner dans Ni une ni deux.

Reconnaissons que cette folie programmée peut déstabiliser le spectateur qui prendrait l’histoire au premier degré, mais à quoi servirait le cinéma s’il ne nous emmenait pas au pays des rêves et de l’extravagance.

Une histoire qui nous montre que le bonheur est en nous, pas à l’extérieur et qu’il est dérisoire de passer sa vie à le chercher. Le rapport parent/enfant est aussi plus subtil qu’il n’y paraît. Un film plein de vie et qui donne de l’espoir.

Opinion des gens :
Presse (13 titres) – 62% de positif dont 46% de 4/5 et en négatif 30% de passable et 8% de mauvais.
Spectateurs (85 critiques) – 75% de positif dont 12% de 5/5 et 44% de 4/5 et en négatif 15% de passable et 10% de mauvais.
Notations (500 personnes) – 80% ont aimé ce film.

Nationalité : France. Genre : Comédie, famille

02 juin 2019

Ajouter un commentaire