The Dead Don't Die

film allégorique de Jim Jarmusch

Dans la sereine petite ville de Centerville, quelque chose cloche. La lune est omniprésente dans le ciel, la lumière du jour se manifeste à des horaires imprévisibles et les animaux commencent à avoir des comportements inhabituels. Personne ne sait vraiment pourquoi. Les nouvelles sont effrayantes et les scientifiques sont inquiets. Mais personne ne pouvait prévoir l’évènement le plus étrange et dangereux qui allait s’abattre sur Centerville : les morts sortent de leurs tombes et s’attaquent sauvagement aux vivants pour s’en nourrir. La bataille pour la survie commence pour les habitants de la ville.

Jim Jarmusch nous propose un film de zombies revisité, flirtant avec la farce, et porté par un casting cinq étoiles. C’est délicieusement gore et vraiment très drôle. Ce film est une fable, une allégorie, qu'il faut prendre au moins au quatrième degré, sans bouder son plaisir car ce n’est ni un film de genre, ni une parodie.

Les policiersCliquez sur les photos pour les agrandir et les améliorer

Le duo des policiers, l’ancien joué par Bill Murray et son disciple interprété par Adam Driver, est savoureux et très théâtralisé. Quel bonheur quand nous assistons à la discussion surprenante des deux protagonistes sur la musique et le scénario du film.

Quant à la policière qui les accompagne, Chloë Sevigny, comédienne américaine talentueuse (de nombreuses séries et films), réalisatrice de quelques courts métrages, et aussi costumière, elle est excellente.

The dead affiche castingIggy Pop est pleinement dans son élément dans son petit rôle de zombie cannibale et... 
Tilda Swinton est surprenante, jubilatoire et pleine de charisme en responsable des pompes funèbres, vêtue d’un kimono et experte en maniement du sabre de samouraï.

Cette comédie un brin horrifique et grinçante est bourrée de références à l’Amérique ‘’blanche et raciste’’, à la surconsommation, au mépris des ressources de la terre, et avec de nombreux détournement de marques publicitaires.

Les allusions à l’obsolescence programmée de l’humanité, sont appuyées. Nous sommes très interpellés par ce petit bijou d’humour noir et d’absurdité.

Ce film étant hors normes et suscitant aussi quelques interrogations, il ne peut convenir à tout public surtout les personnes venues voir un film de genre ou une comédie parodique. Ce qui explique les critiques négatives nombreuses de ceux qui ont été désorientés ou en sont restés au premier ou second degré.

De même ceux qui ont apprécié et ont intuitivement répondu aux interrogations, ils vont certainement le revoir lorsqu’il sera disponible en VOD car il fourmille de petites allusions.

Opinion des gens :
Presse (22 titres) – 86% de positif dont 38% de 4/5 et en négatif 5% de passable et 9% de mauvais.
Spectateurs (207 critiques) – 34% de positif dont 6% de 5/5 et 12% de 4/5 et en négatif 26% de passable et 40% de mauvais.
Notations (1020 personnes) – 58% ont aimé ce film (ils étaient 38% en fin de semaine dernière avec 600 notes) donc les 420 venus entre dimanche et mardi étaient mieux ‘’informés’’.

Nationalité : États-Unis. Genre : Allégorie, comédie, épouvante

17 mai 2019

Commentaires (2)

P'tite ruine
  • 1. P'tite ruine | 28/05/2019
Excellente critique avec beaucoup de style et de talent! Je ne peux qu'appuyer tout ce qui a été dit.
J'ai adoré le film de Jim Jarmusch tant par le jeu d'acteurs que par ce qu'il véhicule.
A voir !
fabulgone
Merci ma P'titeruine fleur fée, je n'osais pas faire une critique positive craignant d'être incompris. Tu as été la première à me conforter et me réconforter dans mon appréciation. Je confirme que ce film est délicieusement gore, drôle et avec un vrai message sur notre situation et nos comportements inconséquents.

Ajouter un commentaire