Sibyl

film de Justine Triet

Sibyl est une romancière reconvertie en psychanalyste. Rattrapée par le désir d'écrire, elle décide de quitter la plupart de ses patients. Alors qu'elle cherche l'inspiration, Margot, une jeune actrice en détresse, la supplie de la recevoir. En plein tournage, elle est enceinte de l'acteur principal… qui est en couple avec la réalisatrice du film. Tandis qu'elle lui expose son dilemme passionnel, Sibyl, fascinée, l’enregistre secrètement. La parole de sa patiente nourrit son roman et la replonge dans le tourbillon de son passé. Quand Margot implore Sibyl de la rejoindre à Stromboli pour la fin du tournage, tout s'accélère à une allure vertigineuse…

Affiche SibylDu scénario écrit avec Arthur Harari, Justine Triet nous propose un film troublant et déstabilisant, agrémenté d'érotisme, une histoire qui ressemble à une autre histoire avec de nombreux aller-retour entre passé et présent.

Virginie Efira (Sibyl) est formidable capable de jongler avec toutes les émotions dans un tourbillon entre fiction et réalité, entre drame et comédie. Elle incarne un personnage superbement complexe avec un savoir-faire et une aisance qui tiennent du prodige. Amoureuse, psychanalyste, mère de famille, écrivain, alcoolique repentie : elle parvient à composer avec tous ces aspects sans jamais se départir ni de son énergie ni de son naturel. Elle mériterait un prix d’interprétation féminine et porte magnifiquement cette histoire sur ses épaules.

À ses côtés, Adèle Exarchopoulos (Margot) est tout aussi remarquable, comme Gaspar Ulliel, Sandra Hüller, Niels Schneider, Laure Calamy qui sont parfaits

Une histoire qui est assez alambiquée avec plusieurs sujets entrelacés qui  offrent différentes lectures. Par exemple nous avons celui qui nous montre comment vient l’inspiration artistique avec tout ce que l’auteure est prête à faire pour porter, sauver et terminer son oeuvre au détriment d’elle-même.

Reconnaissons qu’il est difficile de rentrer dans cette histoire où, vérité et mensonge s’entremêlent en nous montrant chaque personnage qui se révèle comme étant à la fois manipulateur et manipulé. Le côté oppressant, et quelques scènes dérangeantes peuvent déstabiliser une partie des spectateurs.

Un film que j’ai apprécié mais qui n’est pas tout public. On aime ou pas et je recommande de lire plusieurs critiques de spectateurs afin de ne pas avoir le sentiment de s’être fait avoir par la bande annonce qui est, il est vrai, exempte des scènes difficiles et dérangeantes qui n’ont pas leur place dans une bande-annonce et qui ne sont pourtant pas malsaines selon moi.

Opinion des gens :
Presse (22 titres) – 90% de positif dont 23% de 5/5 et 50% de 4/5 et en négatif 10% de passable.
Spectateurs (86 critiques) – 34% de positif dont 8% de 5/5 et 14% de 4/5 et en négatif 27% de passable et 39% de nul.
Notations (560 personnes) – 46% ont aimé ce film.

Nationalité : France, Belgique. Genre : Drame, Suspense

26 mai 2019

Ajouter un commentaire