Greta

Suspense de Neil Jordan

Quand Frances trouve un sac à main égaré dans le métro de New York, elle trouve naturel de le rapporter à sa propriétaire. C’est ainsi qu’elle rencontre Greta, veuve esseulée aussi excentrique que mystérieuse. L’une ne demandant qu’à se faire une amie et l’autre fragilisée par la mort récente de sa mère, les deux femmes vont vite se lier d’amitié comblant ainsi les manques de leurs existences. Mais Frances n’aurait-elle pas mordu trop vite à l’hameçon ?

Affiche GretaAvec Greta, Neil Jordan, réalisateur et coscénariste irlandais nous propose un suspense anxiogène non dénué d’humour, mené de bout en bout par le duo Isabelle Huppert/Chloé Grace Moretz.

Nous avons un jeu d’actrice surprenant avec Isabelle Huppert qui dans sa folie douce, mante religieuse, diabolique, enjôleuse, inquiétante, intrigante, dérangée, glaçante, nous entraîne dans les bas-fonds de l’esprit. La jeune actrice américaine, Chloë Grace Moretz, délicieusement acidulée se montre de son côté, vulnérable, tourmentée, incapable de se remettre de la disparition de sa mère, se laissant envouter par cette femme.

Malgré sa répulsion en découvrant la manipulation dont elle fait l’objet, elle ne parvient pas à s’en échapper revenant vers la prédatrice. Nous sommes un peu dans le syndrome du loup et de l’agneau et c’est irritant pour tout esprit cartésien qui ne peut adhérer au personnage.

Son amie colocataire interprétée par Maika Monroe, excellente et qui tire bien son épingle du jeu en second rôle, tente en vain de lui faire entendre raison.

Nous pouvons dire que le duel des deux femmes donne une belle dimension à se suspense horrifique qui va crescendo dans l’angoisse et le malaise.

Nous oscillons entre rire jaune, énervement et effroi dans cette réalisation indéniablement soutenue. La relation entre les deux femmes est finement étudiée dans un méandre de rebondissements et de retournements bien faits.

Rajoutons que l’ambiance que dégage la curieuse maison, mélange de conte de fées et de glauque, avec des jeux d’ombres inquiétants et une musique troublante, contribue à nous surprendre et nous déstabiliser. La mise en scène sert avec qualité le duo d’actrices complémentaires et en adéquation.

Un film qui ne peut laisser indifférent et que nous déconseillons autant aux âmes sensibles qu’aux personnes trop cartésiennes qui relèveront les incohérences qui sont à prendre au second degré.
Ȧ noter que les critiques négatives ne remettent pas en cause le talent des acteurs, mais bien les invraisemblances qui font parties de la fiction, car, et heureusement, dans la vraie vie ça se passerait mieux. Rappelons que c’est du cinéma !

Opinion des gens : Presse (35 titres) – 57% de positif dont 17% de 4/5 et en négatif 29% de passable et 14% de mauvais. Spectateurs (80 critiques) – 52% de positif dont 7% de 5/5 et 25% de 4/5 et en négatif 27% de passable et 21% de mauvais. Notations (500 personnes) – 64% ont aimé ce film.

Nationalité : États-Unis, Irlande. Genre : suspense, angoisse

18 juin 2019

Ajouter un commentaire