Gloria Bell

Romance, comédie dramatique de Sebastian Lelio

La cinquantaine frémissante, Gloria est une femme farouchement indépendante. Tout en étant seule, elle s'étourdit, la nuit, dans les dancings pour célibataires de Los Angeles, en quête de rencontres de passage. Jusqu'au jour où elle croise la route d'Arnold. S'abandonnant totalement à une folle passion, elle alterne entre espoir et détresse. Mais elle se découvre alors une force insoupçonnée, comprenant qu'elle peut désormais s'épanouir comme jamais auparavant…

Gloria Bell - afficheSebastiân Lelio nous propose un remake de son film de 2013 avec cette fois dans le rôle de Gloria, Julianne Moore qui est de chaque plan avec une présence irradiante en nous montrant l’existence d’une femme ‘’ordinaire’’.

C’est ici le point fort car le spectateur est le seul à la voir dans l’ensemble de son intimité, chez elle, au travail, dans sa voiture où elle chante en conduisant, chez son esthéticienne...

Le réalisateur nous la montre avec délicatesse, l'élégance de sa mise en scène, et sa capacité à épurer les scènes. De plus, les touches oniriques des décors comme l’approche musicale de la réalisation et de la bande-son, tout cela constitue un très bon scénario. Les dialogues du film sont le plus souvent anodins, puisque les paroles n'ont que de peu d'importance par rapport aux actes.

Julianne Moore, magnifique femme de cinquante-huit ans, solaire, tendre, joyeuse et libre, survole son art avec classe et trouve ici l’un de ses plus beaux rôles grâce à  la caméra du cinéaste chilien qui éclaire formidablement son héroïne, moderne et rayonnante, sans tomber dans le clinquant.

Gloria  et ArnoldLe rôle tenu par l’excellent John Turturro, acteur, réalisateur, scénariste est parfait en homme pathétique et inconstant, en amoureux fantasque que nous aimerions bien secouer de sa léthargie. Il joue tellement bien sa partition, que c’est paradoxalement une des raisons qui font détester ce film.

Car bien sûr, si les critiques de la presse sont dithyrambiques, l’avis des spectateurs est partagé. Nous ne sommes pas dans une romance habituelle, mais bien dans l’histoire d’une femme désappointée face à sa solitude, touchante et bouleversante dans sa quête du bonheur et aussi une mère aimante et respectueuse des choix de vie de ses enfants Anne et Peter, interprétés par Caren Pistorius (Le procès du siècle), et Michael Cera (Le grand jeu), deux jeunes acteurs talentueux.

On aime ou on n’aime pas, lisez d’autres critiques car depuis Still Alice, je suis assez fan des films avec Julianne Moore.

Opinion des gens :
Presse (29 titres) – 93% de positif dont 74% de 4/5 et en négatif 4% de passable et 3% de mauvais.
Spectateurs (44critiques) – 58% de positif dont 7% de 5/5 et 18% de 4/5 et en négatif 18% de passable et 24% de mauvais.
Notations (300 personnes) – 48% ont aimé ce film.

Précisons que les critiques défavorables (celles que j’ai lues bien sûr), même les plus négatives, n’éreintent pas Julianne Moore.

Nationalité : États-Unis. Genre : Romance, Comédie dramatique.

06 mai 2019

Ajouter un commentaire