Dumbo

aventure de Tim Burton

Holt Farrier, ancienne gloire du cirque, amputé d’un bras à son retour de la guerre est recruté par Max Medici, propriétaire d'un chapiteau en difficulté, pour s’occuper d’un éléphanteau aux oreilles disproportionnées et qui est  la risée du public. Mais quand les enfants de Holt découvrent que celui-ci peut voler, l’entrepreneur persuasif V.A. Vandevere et l’acrobate aérienne Colette Marchant entrent en jeu pour faire du jeune pachyderme une véritable star.

Dumbo afficheCliquez sur les images pour mieux les visualiser

Tim Burton redonne vie à un Dumbo plein de conséquences et d’insouciance, drôle, mignon, touchant et subtil. L’alliance entre le réalisateur et l’univers Disney nous offre une fable étonnante, véritable déclaration d'amour au spectacle vivant, au cirque et à ses personnages des autrefois, homme fort, femme à barbe...

Nous retrouvons également la magie du jeune éléphant volant avec ses grandes oreilles. Tim Burton apporte sans contestation sa patte esthétique et poétique inimitable tout en respectant totalement l'histoire et le contexte jusqu'à reconstituer scrupuleusement des scènes entières à l'identique.

Colin Farrell est impeccable en soldat cowboy qui a perdu un bras et ses illusions sur le front et s’il hérite d'un rôle ambigu, presque terne c’est bien parce que ce n'est pas lui la vedette du film.
Idem pour Michael Keaton en promoteur extraverti qui est un peu caricatural à la morale peu exemplaire en directeur de parc d’attractions ; il incarne l’arrogance du show-business avec une admirable onctuosité manipulatrice. 

Famille et DumboL’éléphanteau est un bijou d’anthropomorphisme ; il est craquant avec ses doux yeux, ses craintes et son jeu émouvant qui est dû en particulier par l’interprétation extraordinaire des deux enfants, la jeune fille Milly, excellente et charismatique jouée par Nico Parker accompagnée de son frère Joé qui la suit comme son ombre, le jeune Finley Hobbins.

Danny DeVito, en directeur de cirque, est comme toujours parfait ; il nous apporte une sympathique note d'humour.

Colette MarchandEva Green interprête une trapéziste « française car n’est-elle pas la délicieuse fille de Marlène Jobert ! ».
Elle s’impose avec charme talent et douceur et tire remarquablement son épingle du jeu malgré un rôle pourtant secondaire.

Eh oui, ce casting prestigieux n’occulte pas la vedette à Dumbo omniprésent et féérique.

La magie Disney et la touche de folie de Burton fonctionnent à merveille pour nous offrir un grand moment de bonheur avec en arrière-plan une belle ode à la différence. À tout bien réfléchir, n’y a-t-il pas un point commun entre Dumbo et Mickey qui arborent tous deux de grandes oreilles ?

Opinion des gens :
Presse (33 titres) – 91% de positif dont 9% de 5/5 et 67% de 4/5 et en négatif 9% de passable.
Spectateurs (221 critiques) – 85% de positif dont 22% de 5/5 et 35% de 4/5 et en négatif 12% de passable et 3% de mauvais.
Notations (quasi 2000 personnes) – 87% ont aimé le film.

Nationalité : États-Unis. Genre : famille, aventure, fantastique

08 avril 2019

Ajouter un commentaire