Douleur et Gloire

Fiction de Pedro Almodovar

Une série de retrouvailles après plusieurs décennies, certaines en chair et en os, d’autres par le souvenir, dans la vie d’un réalisateur, Salvador Mallo, en souffrance. Premières amours, les suivantes, la mère, la mort, des acteurs avec qui il a travaillé, les années 60, les années 80 et le présent. L’impossibilité de séparer création et vie privée. Et le vide, l’insondable vide face à l’incapacité de continuer à tourner.

Affiche douleur et gloirePedro Almodovar nous propose une fiction autobiographique dans sa vision du passé et de l’avenir. Pourquoi chercher ce qui est réel ou non.

Nous sommes séduits par une mélancolie très présente qui se fond dans une sorte de sérénité et de douceur. Et surtout, les flashbacks s'enchaînent, fluides et soyeux, comme dans les meilleurs films du réalisateur. Reconnaissons que la séduction est ici moins évidente parce que le personnage principal est un homme, et que rien ne peut égaler les portraits de femmes d’Almodovar. Elles jouent pourtant un rôle prépondérant dans ce long métrage.

Le réalisateur s'est fait plus sobre ce qui ne nous empêche pas d’apprécier sa patte dans les décors, les couleurs magnifiques et la bande-son parfaite d’Alberto Iglésias.

Antonio Banderas interprète son rôle avec une grande sobriété proche de la perfection. Il se montre parfait pour cette introspection qui est romanesque et nous ramène à l'essentiel de l’humain que sont l'enfance et l'apprentissage du désir. Banderas n'est pas celui qui pleure mais celui qui fait tout pour retenir ses larmes.
Il lutte contre la douleur avant de parvenir peu à peu à retrouver la gloire !
Pénélope Cruz exceptionnelle, est rayonnante et intense. Elle est magnifique de beauté, de justesse d'interprétation. Elle incarne la mère dans toutes les fibres de son être.

Tous les acteurs sont excellent et chapeau pour la direction d’acteurs, notamment celle de Asier Flores qui nous touche dans son interprétation de Salvador Mallo enfant comme celle de Julieta Serrano très émouvante en mère du réalisateur ; un bel hommage à la maman de Pedro Almodovar.

Un très bon film qui nous montre une autre facette (pas toujours comprise par les fans) du réalisateur. 

Opinion des gens :
Presse (23 titres) – 100% de positif dont 56% de 5/5 et 44% de 4/5.
Spectateurs (150 critiques) – 70% de positif dont 21% de 5/5 et 32% de 4/5 et en négatif 16% de passable et 14% de mauvais.
Notations (950 notes) – 87% ont aimé ce film

Nationalité : Espagne. Genre : Mélange d’autobiographie et de fiction !

21 mai 2019

Ajouter un commentaire