Yao

Balade sénégalaise de Philippe Godeau

Depuis son village au nord du Sénégal, Yao est un jeune garçon de 13 ans prêt à tout pour rencontrer son héros : Seydou Tall, un célèbre acteur français. Invité à Dakar pour promouvoir son nouveau livre, ce dernier se rend dans son pays d’origine pour la première fois. Pour réaliser son rêve, le jeune Yao organise sa fugue et brave 387 kilomètres en solitaire jusqu’à la capitale. Touché par cet enfant, l’acteur décide de fuir ses obligations et de le raccompagner chez lui. Mais sur les routes poussiéreuses et incertaines du Sénégal, Seydou comprend qu’en roulant vers le village de l’enfant, il roule aussi vers ses racines.

Affiche YaoPhilippe Godeau (producteur et distributeur) de films français est ici le réalisateur et le scénariste de ce film qui décrit l’amitié improbable entre un acteur français qui découvre l’Afrique dont il est originaire et un jeune fan sénégalais.

Ce film parce qu’il est d’abord un concentré d’émotion douce, qui repose sur un duo magique, est bien autre chose qu’un classique   « road trip», voyage qui rime avec liberté, autonomie, rencontres. Ici, les rebondissements ne font pas dans le spectaculaire mais fabriquent un tissu plein d’une intense et rassurante capacité d’humanité.

Il y a beaucoup d’Omar Sy dans Seydou. L’acteur a délaissé le rire pour une performance tout en délicatesse et en sobriété. Il est parfaitement en harmonie avec Yao, excellent et charismatique Lionel Louis Basse, gamin qui lui vole un peu la vedette.

Cette agréable balade africaine présente aussi un Sénégal loin des spots touristiques : poussiéreux, mais espiègle et lumineux, à l’image de l’adorable Lionel Louis Basse.

Les paysages sont magnifiques, les arbres majestueux et ce peuple semble très heureux. Les vieux ne sont pas jetés dans des mouroirs mais sont l'âme et la sagesse, écoutés et respectés.

Petit clin d’œil aussi à la talentueuse Fatoumata Diawara chanteuse et musicienne qui interprète ici un peu de sa propre existence. Sa courte présence est bien suffisante pour ne pas tomber dans la mièvrerie. Elle n’est qu’un papillon de passage.

Tout est prévisible bien sûr car nous ne sommes pas dans un suspense ou un film classique. En fait le réalisateur nous fait partager son plaisir narratif qui se veut une merveilleuse ode à l’Afrique trop souvent montrée sur son côté misérable et violent. Laissez-vous guider, nul besoin de réfléchir, juste savourer les images, la musique, la joie de vivre et l’hospitalité vraie, des gens que les deux protagonistes vont croiser.

Un film ‘’rafraîchissant’’ et optimiste.  

Opinion des gens : Presse (18 titres) – 78% de positif dont 38% de 4/5 et en négatif 6% de passable et 16% de mauvais. Spectateurs (36 critiques) – 67% de positif dont 14% de 5/5 et 25% de 4/5 et en négatif 8% de passable et 25% de mauvais. Notation (200 personnes) – 89% qui ont aimé ce film.

Nationalité : France, Sénégal. Genre : comédie dramatique, balade, retour aux sources.

25/01/2019

Ajouter un commentaire