Tout ce qu il me reste de la révolution

Comédie satirique de Judith Davis

Angèle avait 8 ans quand s’ouvrait le premier McDonald’s de Berlin-Est… Depuis, elle se bat contre la malédiction de sa génération : être né « trop tard », à l’heure de la déprime politique mondiale. Elle vient d’une famille de militants, mais sa mère a abandonné du jour au lendemain son combat politique, pour déménager, seule, à la campagne et sa sœur a choisi le monde de l’entreprise. 
Seul son père, ancien maoïste chez qui elle retourne vivre, est resté fidèle à ses idéaux. En colère, déterminée, Angèle s’applique autant à essayer de changer le monde qu’à fuir les rencontres amoureuses. 
Que lui reste-t-il de la révolution, de ses transmissions, de ses rendez-vous ratés et de ses espoirs à construire? Tantôt Don Quichotte, tantôt Bridget Jones, Angèle tente de trouver un équilibre…

Affiche Tout ce qu il me reste de la révolutionLorsque Judith Davis décida de fonder un collectif dédié au théâtre, ce fut la troupe : L’avantage du doute qu’elle réalisa avec Simon Bakhouche, Mélanie Bestel, Claire Dumas et Nadir Legrand, des comédiens rencontrés lors d’un stage à la compagnie flamande tg STAN.

En 2008 à Béthune leur premier spectacle s’intitula Tout ce qu’il nous reste de la révolution, c’est Simon. C’est avec grand plaisir qu’à l’occasion de son premier film, on accueille Judith Davis et les membres de ce collectif théâtral, dans la famille du cinéma français.

Si le film n’est pas l’adaptation fidèle de la pièce adaptée pour le cinéma, il s’en inspire très largement tant au niveau des thématiques abordées que de l’esprit dans lequel il baigne.

Le talent de Judith Davis, actrice, scénariste et réalisatrice, éclate dans cette comédie, pleine d’un charme impétueux, sur la perte des idéaux. De sa conception à sa réalisation, le film porte en lui une utopie. C’est fait avec modestie, intelligence, subtilité et humour.

Il prouve que rire et réflexion vont très bien ensemble. À la fois drôle et rageur, il mêle assez habilement ce qui est de l’ordre du politique et ce qui est de l’ordre du privé.

Les plans séquences sur le groupe de discussion citoyen sont jubilatoires tout en posant de façon intrigante de bonnes questions.

Bref, une comédie enlevée sur notre époque cynique et peu épique.

Opinion des gens :
Presse (20 titres) – 95% de positif dont 70% de 4/5 et en négatif 5% de mauvais.
Spectateurs (68 critiques) – 85% de positif dont 40% de 5/5 et 35% de 4/5 et en négatif 6% de passable et 9% de mauvais.
Notation (250 personnes) – 93% ont aimé ce film.

Nationalité : France. Genre : Comédie, Parodie.

11/02/2019

Le groupe d expressions

Ajouter un commentaire