Les Invisibles

film de Louis-Julien Petit

Suite à une décision municipale, l’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent : falsifications, pistons, mensonges… Désormais, tout est permis !

Affiche Les InvisiblesLouis-Julien Petit nous propose, une comédie sociale sur la réinsertion, porté un casting mélangeant non professionnelles et actrices confirmées. Les invisibles, se sont autant les personnes qu’on n’aide pas à aider les autres, les travailleuses et travailleurs sociaux qui exercent un métier plus qu’honorable, avec force et conviction et les accueillis, les femmes accueillies, qu’on met un peu de côté.

Cette histoire est traitée sous l’angle de la comédie. C’est une utopie. Nous savons que tout ne se règlera pas en une seconde. Ce serait trop simple. Mais nous voyons qu’elles essayent. Ces femmes se battent pour quelque chose qu’elles croient juste.

Nous  passons du fou rire à d’énormes émotions sans aucune transition. Nous les découvrons rieuses gaies pleine d'humour et parfois aussi maladroites. Elles ne trichent pas et donnent le meilleur d'elles-mêmes.

Audrey Lamy est exceptionnelle de justesse et nous montre ses grandes qualités de comédienne.
Noémie Lvovsky comme à son habitude est grandiose et aussi juste que d'habitude.
Corinne Masiero nous montre un jeu très sobre et vraiment crédible, tandis que
Déborah Lukumuena confirme son potentiel récompensé en 2017 dans « Divines », reconnue au Césars, comme meilleur actrice dans un second rôle.
N’oublions pas aussi Sarah Suco, touchante et bouleversante que nous voyons ici se marginaliser.

Le point fort, c’est aussi d'avoir réuni un casting " secondaire " époustouflant avec des femmes fabuleuses. Pour elles, c’était une sorte de combat parce qu’elles étaient rémunérées, regardées, filmées. Elles nous ont montré un esprit d'équipe que nous avons très bien ressenti. Faire partie d’une équipe, ça a été plus qu’important pour elles, c’était comme un retour au travail. 

Les Invisibles est un film remarquable, mélange d'humour et d'émotion, social, humain, dramatico-comique qui nous a profondément touchés, comme seul le bon cinéma français contemporain sait le faire.
Petit clin d'oeil aux deux "Garçons" qui entourent Audrey Lamy : Pablo Pauly le frère, et Quentin Faure, l'ami/amoureux.

Opinion des gens :
Presse (24 titres) – 91% de positif dont 71% de 4/5 et en négatif 9% de passable.
Spectateurs (180 critiques) – 90% de positif dont 34% de 5/5 et 40% de 4/5 et en négatif 8% de passable et 2% de mauvais.
Notation (965 personnes) : 92% ont aimé ce film

Nationalité : France. Genre : comédie dramatique de société.

14/01/2019

Ajouter un commentaire