Celle que vous croyez

Drame psychologique moderne

Pour épier son amant Ludo, Claire Millaud, 50 ans, crée un faux profil sur les réseaux sociaux et devient Clara une magnifique jeune femme de 24 ans. Alex, l’ami de Ludo, est immédiatement séduit. Claire, prisonnière de son avatar, tombe éperdument amoureuse de lui. Si tout se joue dans le virtuel, les sentiments sont bien réels. Une histoire vertigineuse où réalité et mensonge se confondent.

Affiche celle que vous croyezSafy Nebbou nous offre une perle de cinéma avec le portrait d’une femme au trouble de la ‘’personnalité limite’’, tiraillée par l’angoisse de l’abandon, de la vieillesse, de son romantisme et par la force destructrice de l’amour impossible.

Juliette Binoche  irradie l’écran. Elle a l'âge et la rage de son personnage ; elle y trouve un de ses meilleurs rôles, opiniâtre et fragile à la fois, sans maquillage ni bijoux. La séquence où elle roule à vélo au bord de la falaise (une image magnifique) est une vraie métaphore de sa vie qui danse au bord du vide.

C’est ce vertige dramatique qui nous séduit.

Nicole Garcia est impériale en psychanalyste de ‘’Claire, Clara’’ dans les séances thérapeutiques où elle se trouve parfois ébranlée dans leurs échanges surprenants. Elle se charge de représenter notre regard de spectateur sur l’histoire à rebondissements inattendus de cette femme et de ses petits arrangements avec la vérité.

Un scénario à tiroirs bluffant avec une réalisation très sobre, mais efficace qui sait s’effacer devant la prestation des acteurs, tous impeccables et nous soulignons la belle prestation de François Civil.

Ce conte moderne illustre les tentations et les addictions qui se jouent derrière les écrans virtuels avec la thématique du double, ses implications psychologiques et la dimension tragique de la mise en scène des ambivalences d’une incarnation factice. Nous en sortons bouleversés devant cette souffrance presque lumineuse et la nécessité de ne pas nous laisser manipuler par le miroir aux alouettes du virtuel.

Mais n’est-ce pas le but de ce long-métrage passionnant à suivre de bout en bout.

Opinion des gens : Presse (21 titres) – 81% de positif dont  5% de 5/5 et 52% de 4/5 et en négatif, 10% de passable et 9% de mauvais. Spectateurs (141 critiques) – 90% de positif dont 26% de 5/5 et 41% de 4/5 et en négatif, 6% de passable et 4% de mauvais. Notation (780 notes) – 84% ont aimé ce film.

Nationalité : France. Genre Drame psychologique moderne.

04/03/2019

Ajouter un commentaire