Planétarium

Drame de Rebecca Zlotowski

Paris, fin des années 30. Kate et Laura Barlow, deux jeunes médiums américaines, finissent leur tournée mondiale. 
Fasciné par leur don, un célèbre producteur de cinéma, André Korben, les engage pour tourner dans un film follement ambitieux. Prise dans le tourbillon du cinéma, des expérimentations et des sentiments, cette nouvelle famille ne voit pas ce que l’Europe s’apprête à vivre.

Planétarium afficheRebecca Zlotowski nous offre un film d’une grande beauté visuelle, magnifiquement photographié et doté de décors et costumes superbes.

Les trois protagonistes, Natalie Portman, Lily-Rose Depp et Emmanuel Salinger sont irréprochables. Les « deux sœurs » sont pleines de fougue et de grâce. L'excellent Emmanuel Salinger interprète avec réalisme les fantasmes d’André Korben, producteur de cinéma aux idées farfelues, persuadé d'être réellement entré, grâce à elles, en contact avec une personne de son passé et il rêve de pouvoir visualiser ses fantômes sur la pellicule.

C’est poétique, envoutant, parfois vénéneux avec une belle métaphore sur le visible et l’invisible, la vie la mort dans une atmosphère de fin d'époque légère et insouciante qui va devenir grave et sombre tout en retraçant l’aventure de la plus grande industrie de l’illusion qu’est le cinéma.

C’est aussi un peu trop ésotérique ce qui fait que les critiques positives comme négatives, reprennent paradoxalement les même mots pour le qualifier d’excellent ou de nul, de passionnant ou d’ennuyeux.

Ce film ne s’adresse pas en ce qui me concerne à « Tous Publics » et je suis bien en peine de le conseiller sans réserve. Je l’ai aimé même s’il m’a parfois désorienté. Mais je pense sincèrement qu’il mérite d’être vu, parce qu’il y a un vrai message sur l’illusion et l’insouciance qui nous empêche parfois de garder les pieds bien ancrés dans la réalité. S’émerveiller, oui ! Mais bisounours, non ! Alors, film d'acteurs ou film d'auteur ? À chacun sa vérité dirait Pirandello !

Pour ne pas être influencé, je ne relève les critiques presse et spectateurs qu'après avoir visionné le film

Presse : opinions faforables 70% dont 7% d'excellent - 10% de très mauvais, pas de nul
Spectateurs : opinions favorables 36% dont 16% d'excellent - 30% de très mauvais et 6% de nul
Donc je confirme, on aime ou on déteste !

Ajouter un commentaire