Miss Peregrine et les enfants particuliers

Film fantastique de Tim Burton

À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs …  et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre "particularité" peut sauver ses nouveaux amis.

l'affiche de Miss PeregrineQuel bonheur de retrouver avec Miss Peregrine, le réalisateur Tim Burton qui, une fois encore parvient à nous émerveiller en adaptant le roman à succès de Ramsom Riggs, un livre qui semble avoir été écrit pour lui.

Il nous propose une histoire familiale, avec des enfants particuliers, étranges et inquiétants qui vivent cachés sur une île digne de Shutter Island, un conte fantastique et sombre peuplé de créatures filiformes et angoissantes dans une imagerie macabre typique de son œuvre.

Un mélange d’images lumineuses devenant parfois lugubres avec squelettes et marionnettes sinistres et grimaçantes qu’il anime avec le procédé stop-motion qui lui est cher et qui consiste à donner vie à des objets monstrueux et inanimés par une prise de photo image par image, technique que Tim Burton maîtrise à la perfection.

Le film est esthétiquement très réussi car il utilise un minimum d'effets numériques. Le casting est un sans-faute avec des acteurs qui prennent un grand plaisir devant la caméra, que ce soit les enfants tous plus attachants les uns que les autres comme le personnage de Jacob qui, par son impuissance face à la menace, en devient attachant.
Eva Green est tout simplement magistrale en incarnant une Miss Peregrine autoritaire et protectrice envers ses enfants ; elle crève l'écran par son élégance et sa beauté que le réalisateur sublime.

 

Les méchantsConcernant les méchants moches et ignobles, nous avons Samuel L. Jackson qui franchement, s'amuse et cabotine parfois un peu trop mais il reste mémorable et repoussant à souhait. J’ai aussi personnellement aimé le cours passage en clin d’œil de Dame Judi Dench, actrice comblée, populaire et talentueuse (ok, je suis un peu fan, mais je revendique).

Burton prend le temps d'installer une ambiance mystérieuse autour de cette île avant de nous embarquer dans une histoire complexe mais passionnante avec ces enfants particuliers. Le film est riche en péripéties même si l’acte final accumule quelques incohérences et facilitées scénaristiques avec un brin de surenchère.

Nous avons toutefois un excellent conte pour enfants et un très bon divertissement. Avec un film atypique pour une production Hollywoodienne de ce type. Je le recommande pour passer un excellent moment de cinéma. Je n’ai pu le voir en VOST, mais il est très bien en version française. Je n'ai pas choisi la 3D, car je n'affectionne pas trop le procédé mais c'est vous qui voyez.

Critiques positives : Presse 90% - Spectateurs 80%

03les enfants

Ajouter un commentaire