Jack Reacher, never go back

Action, thriller d'Edward Zwick

Jack Reacher est de retour, prêt à tout pour obtenir justice. Susan Turner, qui dirige son ancienne unité, est arrêtée pour trahison : Jack Reacher ne reculera devant rien pour prouver l'innocence de la jeune femme. Ensemble, ils sont décidés à faire éclater la vérité sur ce complot d'État.

Edward Zwick réalise le second opus de "Jack Reacher". Nous nous retrouvons face à un personnage d'ex-militaire de l'armée extrêmement seul et asocial qui vagabonde de ville en ville.
05cobie smuldersIl se lie par hasard avec  Susan Turner qui occupe son ancien poste à l'armée, (campée par l’exceptionnelle Cobie Smulders), après une communication téléphonique avec laquelle il s'attache sans jamais l'avoir vue ; désirant la rencontrer, il se retrouve impliqué dans un complot et confronté à une jeune fille qui semble être la sienne.

C’est ce qui fait la force de ce film où les acteurs évoluent à trois, créant une complicité un peu forcée parce qu’improvisée par la situation, dans laquelle Tom Cruise navigue avec aisance en rajoutant ici une nouvelle dimension à son exceptionnelle panoplie de personnages puisqu’il fait souvent passer l'action au second plan pour laisser la priorité au tourment des personnages.

Alors ne vous laissez pas entraîner par les seules scènes d’action et de cascades qui sont de vrais morceaux de bravoure avec une chorégraphie filmée au millimètre.

05danikayaroshCobie Smulders se révèle une femme charismatique au caractère bien trempé et aussi frapadingue que lui dans la baston. Quant à l’ado qui vient se greffer à la trame principale, Danika Yarosch, ses quelques maladresses peuvent paraître exagérée  et casser le rythme du film, mais nous sommes dans le second degré car aussi bien Jack que Susan qui ne peuvent pas commettre d’erreur, il faut bien que quelqu’un se dévoue pour corser le scénario.

05patrickheusingerLe méchant de service incarné par Patrick Heusinger est violent efficace et sadique à souhait comme il sied dans ce genre de film.

Tout cela reste un bon thriller bien rythmé avec du suspens et de l’action. C’est bien ce que nous attendons de ce genre de film. Alors ne boudons pas notre plaisir en allant le voir. Ce n’est pas un film d’auteur ou un blockbuster juste un bon divertissement sans prise de tête n’en déplaise aux grognons qui se sont fourvoyés en allant le voir. Quant à la critique presse, elle est bien dans son rôle de garant d’un cinéma plus formaté que populaire.

Comme le dit Tarantino, il n'y a pas de mauvais film ; il a raison car il y a des nanars qui cachent de belles choses ; il suffit d’avoir des yeux d’enfants capable de s’émerveiller pour des petits riens.  

Bonnes opinions : Presse : 45% - Spectateurs : 62%

Jack Reacher l'affiche

Commentaires (1)

michel
  • 1. michel | 14/12/2016
Il est vrai que le personnage féminin est fort séduisant et il faut sans doute à Jack Reacher un remarquable attachement à son mode de vie solitaire pour résister à cette séduction et à ses avances finales !
Ce point est d'ailleurs ce qui m'attire au premier chef dans les bouquins de Lee Child qui inspirent ce film, le caractère profondément asocial du personnage, mais d'une asocialité complètement choisie, assumée et revendiquée.
Voyageur sans bagage autre que sa brosse à dents, sans logis, sans véhicule, sans autres sous que sa seule retraite de flic militaire, sans attache on l'a dit, qui part pour partir, sans but et sans permettre à quiconque de l'en détourner !
Mode de vie qu'on sait impossible à réaliser aussi radicalement, mais qu'on voudrait pourtant croire possible.

Ajouter un commentaire