Doctor Strange

Super-Héros Marvel de Scott Derrickson

Strange l'afficheDoctor Strange suit l'histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochirurgien qui, après un tragique accident de voiture, doit mettre son égo de côté et apprendre les secrets d'un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives. Basé à New York, dans le quartier de Greenwich Village, Doctor Strange doit jouer les intermédiaires entre le monde réel et ce qui se trouve au-delà, en utilisant un vaste éventail d'aptitudes métaphysiques et d'artefacts (modification biologique suite à une expérience scientifique) pour protéger le monde des héros de la franchise Marvel.

Scott Derrickson nous offre ici le Marvel, le plus magnifique visuellement avec des images fractales à couper le souffle et des effets spéciaux dont une partie rappel ceux d’Inception, mais compte tenu de l’histoire à la limite du rêve, nous ne pouvions espérer mieux. L’action ne se déroule-t-elle pas cette fois dans une infinité d’univers en simultané ?

Le travail sur les effets spéciaux est très soigné et très réussi donc agréable à regarder même si c’est parfois un peu compliqué. En ce qui concerne le scénario, il est fluide et s’enchaîne à la perfection. Au niveau du casting, Benedict Cumberbatch (sur l'affiche) dans le rôle du neurochirurgien arrogant, prétentieux et avec un ego surdimensionné est exceptionnel car il distille avec subtilité son humour qui apporte un peu de légèreté au film et nous en avons besoin pour souffler un peu.

KaeciliusDeuxième choix parfait, celui de Mads Mikkelsen qui incarne avec son talent habituel le rôle du méchant et je ne vois personne d'autre qui aurait pu mieux jouer que lui Kaecilius, le dissident. Les séances d’affrontement entre ces deux super vedettes que j’apprécie vivement, sont époustouflantes de réalisme.

ChristineRachel McAdams est craquante en Christine, la collègue du docteur Strange, la seule spécialiste de neurochirgie en qui il a confiance malgré son égo ; elle partage avec lui une relation d’amour-amitié un peu rude, touchante et sans mièvrerie.

L ancienL’interprétation de Tilda Swinton, « The Ancient One » est tout aussi parfaite en dirigeante du sanctuaire, formatrice des « illuminés » qu’elle choisit avec rigueur, même si elle s’est faite débordée par Kaecilius. Elle est secondée par

MordoChiwetel Ejiofor, Mordo qui est aussi son conseiller dont la fidélité n’a d’égal que sa rigueur dans le respect de l’enseignement et des règles à suivre. Un acteur très charismatique et impressionnant. N’oublions pas le bibliothécaire Wong, un peu le gardien du temple et des ouvrages et qui se chipote un peu avec Strange pour son non-conformisme, tout en lui conseillant les bons ouvrages pour qu’il progresse dans son initiation. WongL’interprétation de Benedict Wong (au moins il n'a pas eu de souci pour retenir le nom de celui qu'il interprête) apporte ici un peu de calme teinté d’une pointe d’humour par son impavidité bienveillante.

Ce film est à voir en VOST compte tenu de la richesse des dialogues, ce qui n’est pas toujours le point fort des Marvel. Je n’ai qu’une seule crainte, c’est pour la suite car forcement ce film est un prélude à d’autres de la franchise Marvel où nous retrouverons les héros protecteurs de la terre comme Thor. Sera-t-il possible que la ou les suites aient la même qualité, technique, scénaristique, visuelle... ?

Nous n’en sommes pas là, alors savourons ce premier opus qui mérite le déplacement. Je ne l’ai pas vu en 3D dont je ne suis pas fan, mais j’ai cru comprendre que la 3D était pour ce film d’une bonne qualité ! N’oublions pas aussi que ce film ne joue pas dans la cour des grands (ce que les critiques Presse ont compris) ; Il se veut un bon divertissement, sans prise de tête pour les amateurs du genre.

Opinions favorables :
Presse : 80% sans qu’il y ait de 5/5 et donc des critiques intéressantes qui se concentrent sur le bon et le très bon.
Spectateurs : 90% avec 20% de 5/5

Ajouter un commentaire