Bienvenus !

film norvégien, suédois de Rune Denstad Langlo

Affiche Bienvenus !Quand on est propriétaire d’un hôtel quasiment en faillite dans les montagnes norvégiennes, est-ce que la solution ne serait pas de le transformer en centre d’accueil des réfugiés pour profiter de subventions bien opportunes ? 
C’est le bon plan de Primus, hôtelier peu aimable et pas vraiment ouvert aux autres cultures… Mais voilà, la bonne idée de Primus ne s’avère pas si simple. 
Accueillir 50 personnes d’origine diverses, quand il faut compter en plus avec une femme déprimée, une ado rebelle, et des préjugés racistes, ça promet bien des déconvenues mais aussi, des heureuses surprises ! 

Le cinéaste norvégien Rune Denstad Langlo, à travers son scénario simple et efficace nous propose une belle fable humaine, sans jamais être une leçon de morale. Il aborde de front la question du vivre ensemble faisant confiance à l'intelligence des uns et des autres. Son message d’humanité est rafraichissant dans le contexte actuel particulièrement tendu sur la peur de l’autre, la différence de cultures et de religions.

Il a l’intelligence de ne pas opposer méchants racistes norvégiens et gentils migrants de tous pays, chacun ayant ses qualités et ses défauts. Même si l’histoire est un peu angélique et optimiste, elle reste digne et le message est moins léger qu’il n’y paraît. Ce n’est pas un documentaire sur la difficulté des migrants qui d’ailleurs sont pour la plupart, dans le casting des figurants, de vrais migrants.

Anders baasmo et nini bakke kristiansenUn coup de chapeau aussi aux acteurs et actrices et notamment : Anders Baasmo Kristiansen et Nini Bakke Kristiansen, le père et la fille dans le film et sans doute pareil dans la vie ! Quant à Slimane Dazi, Olivier Mukuta et Elisar Sayegh, ils interprètent savoureusement les migrants.

Slimane Dazi-Olivier Mukuta-Elisar SayeghQuand Primus demande : qu’est-ce que les Africains ont apportés à la civilisation ? Olivier Mukuta rétorque « les mathématiques » ce à quoi Slimane Dazi rectifie : non ! ce ne sont pas les noirs mais les arabes ! Olivier lui répond : les arabes sont bien des africains !...  

Un très joli film qui mérite d’être vu ; le cinéma scandinave est toujours savoureux dans sa capacité de traiter sur un ton faussement humoristique et léger, les sujets les plus graves.

Presse : opinions favorables 94% dont 62% de très bon avec 4/5
Spectateurs : pas de mauvaises opinions : 33% d’excellent 5/5 et 33% de moyen 2/5 ; Ces derniers regrettent la légèreté du scénario et le fait que l’on n’ait pas donné plus de place aux migrants...  
Ce film traite des différences de culture et de la difficulté pour chacun de s’approcher de celui qui est différent même dans sa propre couleur de peau ou de son ethnie, ce qui ne minimise en rien le douloureux problème actuel.
 

Ajouter un commentaire