Assassin's Creed

adaptation jeu vidéo de Justin Kurzel

Grâce à une technologie révolutionnaire qui libère la mémoire génétique, Callum Lynch revit les aventures de son ancêtre Aguilar, dans l’Espagne du XVe siècle.  Alors que Callum découvre qu’il est issu d’une mystérieuse société secrète, les Assassins, il va assimiler les compétences dont il aura besoin pour affronter, dans le temps présent, une autre redoutable organisation : l’Ordre des Templiers.

Affiche Assassin'sJustin Kurzel nous propose l’adaptation d’un jeu vidéo alors attendons-nous à de la critique car ce n’est pas un genre très prisé des professionnels cinématographiques ; Tant pis ! En ce qui me concerne, je ne suis pas du tout jeu vidéo et donc je ne suis pas « pollué » par cet aspect.

Je trouve ce film plutôt réussi. Il est efficace, riche en actions, original. Les décors et la reconstitution historique sont excellents, avec un plus dans la version originale pour les dialogues en espagnol qui renforcent la véracité du thème relatif à l’inquisition.

Michael Fassbender qui est aussi un des réalisateurs est époustouflant comme Jeremy Irons et Marion Cotillard qui ne s’en sort pas trop mal bien que son rôle ne l’éloigne pas du côté scientifique. On évolue agréablement entre le bien et le mal avec ce combattant très charismatique.

Le film est-il fidèle au jeu ? Je ne peux en juger et ça ne me gêne pas. J’aurais peut-être apprécié d’en savoir plus sur le conflit entre Assassins et Templiers (encore qu’il me semblait à la période moderne qu’il s’agissait pour ces derniers, d’avantage de Francs-Maçons !).

Je n’ai pas vu le temps passé, un très bon film d’action qui décoiffe. Dans la salle il y avait principalement des trente, quarante ans, garçons et filles et  j’espère qu’ils ont apprécié cette version autant que moi.

Opinions favorable :
Presse – 60% dont 35% de 4/5 (pas si mal) et 25% de passable et 15% de mauvais !!!
Spectateurs – 63% dont 18% de 5/5 et 22% de 4/5 avec 20% de passable et 10% de mauvais, les fans de jeu vidéo ont la dent dure. Dommage !

Ajouter un commentaire