Jason Bourne

Action de Paul Greengrass

La traque de Jason Bourne par les services secrets américains se poursuit le conduisant de la Grèce à Berlin, en passant par Londres et jusqu’à Las Vegas...  

Jason BournePaul Greengrass nous offre l'une des meilleures sagas d'actions de cette année qui marque le retour du plus célèbre des espions crée par le romancier Robert Ludlum.
La Réalisation est toujours aussi tonitruante et troublante et nous en met plein la vue à travers le tour du monde depuis la Grèce pour finir en apothéose à Las Vegas.
La bande son de John Powell le compositeur attitré de la saga nous livre des partitions musicales sous tension qui collent littéralement à l’action.
Même si nous retrouvons le même principe du jeu de chat et de la souris des trois opus précédents, le scénario est captivant de bout en bout avec des flashbacks astucieux qui permettent de nous montrer cette fois le passé mystérieux de notre espion amnésique.
Il traite aussi des problèmes actuels tels que la surveillance video et la technologie informatique à travers un rythme mené tambour battant sans nous laisser le moindre répit. Le suspense toujours haletant comme dans les précédents opus, monte crescendo et passe par des courses poursuites virevoltantes et spectaculaires qui nous scotchent à notre siège avec des séquences d'actions impressionnantes qui sont cette fois plus brutales et violentes exprimant la colère du fugitif.
Nous retrouvons toujours avec plaisir l'excellent Matt Damon qui revient en grande forme en interprétant pour la quatrième fois le personnage emblématique de Jason Bourne qui est plus torturé et redoutable que dans les films précédants. À ses côtés nous retrouvons la charismatique Julia Stiles qui reprend le rôle de Nicky Parsons ; elle vient l'aider à affronter ses démons et lui dévoile une nouvelle conspiration à l’échelle mondiale. De nouveaux arrivants viennent pimenter la franchise comme la ravissante actrice Alicia Vikander qui est très convaincante dans la peau de l'énigmatique Heather Lee, la chef de la division de cyber espionnage. Elle est accompagnée du grand Tommy Lee Jones qui campe parfaitement le rôle ambiguë du chef de la CIA, Robert Dewey, lequel vient mettre des bâtons dans les roues à notre fameux espion et il lui envoie pour le contrer un ancien tueur de la CIA nommée L'Atout joué par l'acteur français Vincent Cassel qui est brillant dans la peau de cet adversaire de choc. Nous trouvons aussi  l'acteur Riz Ahmed découvert dans l'excellent Thriller Night Call et qui incarne quant à lui, le rôle d’Aaron Kalloor un PDG embarqué dans cette machination de grande envergure.

Jason Bourne est une suite de qualité qui n'a rien à envier aux épisodes précédants tout en étant à la fois plus sombre, palpitant, brillant et mouvementé ce qui confirme que la saga Bourne est l'une des meilleurs séries du cinéma d'action héros avec cet excellent opus dont la fin laisse une ouverture pour de nouvelles aventures. Comme d’habitude, la VOST est incontournable et il ne faut pas jouer au jeu des comparaisons. Chaque film de la série suit le même fil rouge qui est sa marque de fabrique.

Ajouter un commentaire