Genius

Biopic de Michael Grandage

Écrivain à la personnalité hors du commun, Thomas Wolfe est révélé par le grand éditeur Maxwell Perkins, qui a découvert F. Scott Fitzgerald et Ernest Hemingway. Wolfe ne tarde pas à connaître la célébrité, séduisant les critiques grâce à son talent littéraire fulgurant. 
Malgré leurs différences, l'auteur et son éditeur nouent une amitié profonde, complexe et tendre, qui marquera leur vie à jamais.

Genius"Genius" est à ajouter à la liste des nombreux biopics dont beaucoup de réalisateurs raffolent... Ici Michael Grandage nous fait découvrir deux personnalités interdépendantes : un écrivain et son éditeur... Thomas Wolfe et Maxwell Perkins dans les années 1920 à 1930 !
Les costumes, les décors et la mise en scène maniérée et académique, retranscrivent parfaitement cette époque. Nous avons un film d’une grande densité par le jeu fort et limpide des acteurs qui donnent à leur personnage, une dimension psychologique impressionnante. Thomas Wolfe, excessif, exubérant, égocentrique et manipulateur (Jude Law, au jeu un peu forcé !) transparaît vraiment dans ce besoin de séduire, ce qu'il va réussir avec cet éditeur en retrait (Colin Firth, impeccable et tout en réserve), qui va être charmé, impressionné par cette jeunesse qui brûle sa vie par tous les bouts.
Nous avons l’intervention de la compagne de Thomas, interprétée par Nicole Kidman, qui tire le signal d'alarme et dont l'influence dans le duo masculin sera décisive en tant que barrière à ne pas franchir. De même, l’épouse de l’éditeur, jouée par Laura Linney, aura les paroles de bon sens quant aux valeurs essentielles que ces deux hommes de lettre auront tendance à oublier à travers leur passion de la langue et des mots.
Au final ce biopic est intéressant dans ce qu'il tente de démontrer à propos du rapport humain, ici complexe et compliqué en termes de réussite, de reconnaissance et aussi par ce qu'il retire ou apporte à tous ceux qui gravitent autour !

Un film intelligent et sensible qui décrit parfaitement le monde de l’édition et des écrivains. À voir en VOST pour la musicalité de la richesse des dialogues.

Ajouter un commentaire