Elvis et Nixon

Film de Liza Johnson

La rencontre improbable et méconnue entre Elvis, la plus grande star de l’époque, et le Président Nixon l’homme le plus puissant du monde. Deux  monuments que tout oppose.
Le film raconte la rencontre improbable entre le président des USA Richard Nixon et le King, Elvis Presley, le 21 décembre 1970. Ce dernier souhaitait lutter contre le trafic de drogues et voulait être nommé agent fédéral dans ce but. Quant à Nixon, il n'était pas très populaire, surtout auprès des jeunes, et pensait que recevoir le célèbre chanteur allait faire remonter sa cote de popularité.

Elvis et NixonLe film de Liza Johnson, brodé autour d'un fait réel et d'une photo mythique (la fameuse photo de Nixon et d’Elvis se serrant la main dans le bureau ovale qui a fait couler beaucoup d’encre et de spéculations) est d'un rafraîchissement absolu.
Le scénario complètement original, décalé, loufoque et enrichissant  a en plus le mérite de nous faire pénétrer au cœur de deux personnages atypiques. Nous découvrons les peurs et les colères d'Elvis, mais aussi son côté patriotique, profondément américain. Quant à Nixon, son racisme, sa causticité et son conservatisme sont juste incroyables.
Les interprétations de Kevin Spacey (déjà président des Etats-Unis dans la série House of Cards) et de Michaël Shannon (acteur fétiche de Jeff Nichols) sont époustouflantes. Les seconds rôles tirent bien leurs épingles du jeu alors qu’ils auraient pu être écrabouillés par les deux acteurs poids lourds que sont Spacey et Shannon :
retenons Alex Pettyfer, l’ami d’Elvis, et Colin Hanks, le conseiller de Nixon, qui sont épatant et s’en sortent plus que bien.
Quand à la musique d'Ed Shearmur qui ne reprend aucun standart des chansons d'Elvis, elle colle parfaitement à l'histoire.

Une très belle surprise, inattendue et inespérée, une petite parenthèse surréaliste au milieu d’une production cinématographique estivale classique. À voir sans hésitation pour sortir un peu des sentiers battus et surtout en VOST pour bien apprécier "la musique" des dialogues.

Ajouter un commentaire