Agents presque spéciaux

comédie, action de Rawson Marshall Thurber

Enfant en surpoids, Robbie est victime des moqueries de ses camarades de classe. Seul Calvin lui vient en aide. Vingt ans après, les deux hommes reprennent contact. Se faisant appeler Bob, Robbie a beaucoup changé. Véritable montagne de muscles, il prétend travailler pour la CIA. Il a besoin de Calvin, comptable, pour déchiffrer des fichiers. Mais ce dernier est approché par une femme à la poursuite de Bob. Elle prétend qu'il est un assassin recherché par le gouvernement. Ne sachant plus qui croire, Calvin se retrouve alors plongé dans une course-poursuite dangereuse au cours de laquelle Bob tente de le convaincre de sa bonne foi et de son amitié... 

Agents presque secretsJe suis allé voir ce film pour Dwayne Johnson qui pour moi représente le catcheur qui avait du charisme ; avant sa carrière cinématographique, il était l’un des catcheurs les plus populaires de sa génération sans se prendre au sérieux malgré qu’il ait été dix fois champion du monde. J’ai vu presque tous ses films même s’il n’interprétait que de petits rôles.

"Agents presque secrets" a tout pour plaire ; son réalisateur Rawson Marshall Thurber, insuffle un vrai vent de fraîcheur en faisant ici une comédie d'action tout public qui ne baigne pas dans le vulgaire à outrance comme c'est trop souvent le cas. Côté casting, le duo antagoniste, composé par le gigantesque Dwayne Johnson et le virevoltant Kevin Hart où Dwayne joue du second degré à merveille et Kevin nous impose un débit de paroles et de gags touchant, fonctionne très bien.
Dwayne Johnson s'assume totalement dans un rôle qui pourrait paraître ridicule, et ça lui va bien.
C'est bon enfant, beaucoup d’action, aucun mort à déplorer ou presque et on passe un agréable moment avec une réalisation soignée.

Je suis chauvin, je le reconnais, mais c’est un bon divertissement, un film rafraichissant et sans prétention qui fait du bien au moral car il est bigrement sympathique à défaut d'être inoubliable.

Ajouter un commentaire