Dalton Trumbo

Biopic de Jay Roach

Dalton TrumboHollywood, la Guerre Froide bat son plein.
Alors qu’il est au sommet de son art, le scénariste Dalton Trumbo est accusé d’être communiste. 
Avec d’autres artistes, il devient très vite infréquentable, puis est emprisonné et placé sur la Liste Noire : il lui est désormais impossible de travailler.
Grâce à son talent et au soutien inconditionnel de sa famille, Il va contourner cette interdiction. 
En menant dans l’ombre un long combat vers sa réhabilitation, il forgera sa légende.

Pour son premier grand rôle Bryan Cranston est formidable de bout en bout dans le rôle de Dalton Turbo. Son personnage attachant transpire l’intelligence et l’émotion. Il est superbement bien entouré, par Helen Mirren, Diane Lane, John Goodman, Elle Fanning et encore plein d’autres. Un casting sans faute. Même les seconds rôles bénéficient d’une écriture leur permettant de bien s’exprimer, ce qui est assez rare. La réalisation de Jay Roach est impeccable. La reconstitution est soignée, la bande son un peu jazzy très agréable et il y a des petites trouvailles intéressantes avec une utilisation astucieuse d’images d’archives, habilement mêlées au film. Le scénariste raconte son histoire de façon linéaire et chronologique ; il décrit sans complaisance le contexte hystérique du maccarthysme et son engrenage pervers. Un film intense qui interpelle, casse certain mythes, en révèle d’autres et qui s’adresse à l’intelligence des spectateurs ce qu’il convient de souligner.

Visualisé en VOST, l’émotion est encore plus prenante. Après la projection, les amoureux du cinéma en sortiront très certainement, ravis.  

Ajouter un commentaire