Les Ogres

Comédie dramatique de Léa Fehner

AfficheIls vont de ville en ville, un chapiteau sur le dos, leur spectacle en bandoulière. Dans nos vies ils apportent le rêve et le désordre. Ce sont des ogres, des géants, une troupe de comédiens itinérants, voyageant, vivant et jouant ensemble qui en ont mangé du théâtre et des kilomètres. Une grossesse et le retour d'une maîtresse vont mettre à mal leur harmonie. Alors que la fête commence !

Léa Fehner  nous offre une bourrasque d'air frais et de folie de plus de deux heures avec une réalisation bluffante, des comédiens superbes et une belle ode à la liberté.
Les ogres ont faim. De vie, de nourritures puissantes, de paysages, de public nombreux, de grands textes, de musiques cuivrées, de chamailleries, d’amitié et d’amour.
Les ogres sont braillards, échevelés, négligés, mal fagotés, éruptifs, impudiques, idéalistes. Et puis les ogres ne tiennent jamais en place. Précédés par des parades bon enfant, ils vont en caravane de ville en ville, à la bordure desquelles ils n’en finissent pas de planter et déplanter leur chapiteau. Ils fonctionnent dans un mélange de cirque à l’ancienne et de théâtre itinérant. Comédiens 24h/24 ils vivent leur existence en perpétuelle tragi-comédie.

Les ogres acteursLéa Fehner signe ici un film ébouriffant et époustouflant. Un spectacle de rue vivant où elle a osé jusqu’à embarquer dans l’aventure ses propres parents, François Fehner et Marion Bouvarel, qui ont fondé il y a vingt ans un théâtre ambulant, La lumineuse Adèle Haenel se fond dans cette histoire, comme si elle avait grandi sur les routes et Marc Barbé est aussi touchant en personnage blessé alcolo-dépressif, qu’irritant et monstrueux dans ses moments d’autodestruction qui risquent de faire imploser la troupe.

Vous l’avez compris, les raisonneurs, fesses tristes, fans de cinéma cadré et lisse trouveront ces ogres trop exubérants, trop rabelaisiens, trop felliniens, trop hurleurs, trop partageurs, trop généreux. Nous nous en moquons car Léa Fehner est aussi vivante que ses acteurs et son film comme elle mérite nos plus frénétiques applaudissements.

La troupe

Ajouter un commentaire