10 Cloverfield Lane

Science Fiction de Dan Trachtenberg

10cloverfield laneUne jeune femme se réveille dans une cave après un accident de voiture. Ne sachant pas comment elle a atterri dans cet endroit, elle pense tout d'abord avoir été kidnappée. Son gardien tente de la rassurer en lui disant qu'il lui a sauvé la vie après une attaque chimique d'envergure. En l'absence de certitude, elle décide de s'échapper...

Dan Trachtenberg nous offre un thriller de science-fiction de choix ! Son scénario très original  nous tient en haleine durant toute la durée du film. Rempli de surprises, palpitant, intriguant, il nous cueille dès les premières minutes et ne lâchera jamais notre attention. Il s’agit ici d’une histoire bien à part, avec sa trame propre, ses héros, ses mystères. Ce n’est pas le seul film du moment à évoquer une séquestration puisque « Room » le fait avec une histoire totalement différente, mais Dan Trachtenberg nous faire vivre ici la claustrophobie de ses personnages avec une très forte intensité.
Les aménagements réalisés dans l’abri de Howard sont incroyables avec un imbroglio de pièces, de recoins, de moyens de survie réalistes auxquels nous adhérons et nous sommes même découragés à l’idée de savoir que toute sortie de ce lieu est quasiment impossible !
Le  casting exceptionnel est exceptionnel avec un John Goodman génial ! Bipolaire, il peut être tantôt accueillant, tantôt carrément flippant. Qui est-il ? Quelle est son histoire ? Quelles sont ses intentions ? Il passe du sourire au courroux et ses excès de colère nous font tressaillir dans notre fauteuil …alors, quand les murs de son bunker tremble, nous n’avons qu’une seule certitude : on ne voudrait pas être coincé dans pareille situation avec ce gars-là. Il y a d'ailleurs fort à parier que son rôle d’Howard, restera longtemps dans les annales.
Mary Elizabeth Winstead (Michelle) assure de façon magistrale. Prisonnière, elle est tiraillée entre l’envie de croire à cette vérité qui est lui racontée et celle de s’évader de l’abri tout confort où elle se retrouve enfermée. Tout au long du film, son personnage gagne en intensité. Elle nous fait vivre l’angoisse de son personnage, nous donne envie de l’aider à s’échapper et de découvrir ce qui s’est réellement passé et nous partageons ses interrogations.
10cloverfield lane acteurs
Michelle et Howard ne sont pas les seuls à vivre dans ce bunker. Il y a aussi, Emmett, qui s’est lui aussi réfugié dans l’abri. A la fois témoin crédible et ami de fortune, il sera un allié de taille pour Michelle qui ne sait plus que croire. Interprété par John Gallagher Jr., acteur de comédies musicales, il assume lui aussi son rôle jusqu’au bout et sait trouver sa place entre les deux têtes d’affiche. Le trio de comédiens exécute un sans-faute.

Ce long métrage tient la route et nous aura grandement fait palpiter. Un petit bémol, j’aurais aimé que le film s’arrête avant les quatre dernières minutes, mais je ne saurais trop vous conseiller d’aller vous faire votre avis par vous-même. C’est la première fois où finalement, je me suis aperçu que je n’avais pas envie de connaître la toute fin, en gardant encore un peu de suspens. Bien sûr ça ne diminue en rien à la qualité époustouflante de ce film auquel je donne 5/5 jusqu’à 1h40 et je ne vais pas chipoter pour 4mn, ce n’est que mon opinion. Un dernier conseil : âmes sensibles s’abstenir, c’est du lourd !

Ajouter un commentaire