Papa ou Maman

Chronique d’un divorce déjanté

Prenez deux comédiens qui se connaissent et s’apprécient dans la vraie vie : Florence (Marina Foïs) et Vincent (Laurent Lafitte). Rajoutez trois petites canailles qui tiennent magnifiquement leur rôles : Mathias le fils ainé (Alexandre Desrousseaux), Emma la pré-adolescente (Anna Lemarchand) et Julien le benjamin (Achille Potier). Vous obtenez alors les ingrédients d’une famille en rupture qui doit résoudre le problème de la garde des enfants. Seulement voilà, chacun des parents obtient une promotion qui doit les obliger à partir à l’étranger pour quelques mois. Alors, s’encombrer de trois mouflets pas faciles à gérer peut être problématique. Incapables de se mettre d’accord devant la juge (Anne le Ny) excellente en témoin d’une situation hors normes et qui excédée, décide que ce sera aux enfants de décider, tout dérape et devient surréaliste.

La vie de famille tourne au cauchemar devant l’inventivité des malversations qu’ils se font et font aussi aux enfants. C’est méchant sans réelle violence, d’autant que les enfants ne sont pas des « tendres », c’est ébouriffant, follement drôle et pathétique ; chacun des cinq personnages de la famille et des acteurs qui les environnent apporte sa pierre à l’édifice. Même le pauvre hamster pris sous le tir croisé des scènes de ménage qui s’en sort par miracle.

Les situations s’enchaînent avec élégance ponctuées de jeux de mots et de blagues qui permettent quelques respirations toujours aux bons moments et le « presque » final explosif restera un morceau d’anthologie. Une comédie fraîche, délirante et savoureuse qui offre de succulents moments.

Papa ou maman

Ajouter un commentaire