Joker

Plus rapide que son ombre

Ce pourrait être le sous-titre de ce film à savourer plus qu'au 2ème degré, car Jason Statham est vraiment l'homme qui frappe plus vite que son ombre.

Ce film est un remake de "Banco" joué par Burt Reynolds. Il a été réécrit par William Goldmann pour le réalisateur Simon West qui dirrige Statham depuis Le Flingueur.

Nous avons donc un thriller bourré d'action où Nick, garde du corps professionnel pour personnes friquées venues jouer à Vegas, sort de sa réserve pour corriger un mafieux qui a maltraité son amie. Et bien sûr le mauvais veut se venger; Mauvais plan ! car Nick, s'il n'utilise pas d'armes reste aussi redoutable que Lucky Luke face aux Dalton. Son  point faible  est l'addiction au jeu et la scène, où au casino il gagne contre la banque jusqu'à tout perdre à nouveau est prenante. De même quand il accompagne un jeune milliardaire (genre Bill Gates) venu en fait pour conjurer ses peurs permanentes, les passages sont aussi plaisants qu'émouvants.

C'est d'ailleurs ce "gone" qui va lui sauver la mise de façon amusante pour qu'il se reprenne et élimine les mauvais. Il finit enfin par quitter Las Vegas et quand il s'éloigne avec sa voiture, j'aurais bien fredonné, comme lorsque Lucky Luke s'éloigne dans le soleil couchant : Y'm a poor lonesome cow-boy, and a long way from home...

Vous l'avez compris un film à ne pas prendre au sérieux, mais un agréable divertissement pour les amateurs de polars musclés. 

Ajouter un commentaire